Année 2011

 

Enduro

>Enduro Aquitaine avec Damien et Antoine; Décembre 2011 Suite...

>St-Leger de Balson; 10 Décembre 2011 Suite...

>27 Novembre 2011: Sur un petit nuage, aux sens propre et figuré... Suite...

>Gazouillis du bac à sable Nordique 20 Novembre 2011. Suite...

> Enduro de Cancon 47 (02/10/2011); Article de Matthieu, Photos envoyées par Stéphane. Suite...

> La Pétian 2011 - Cap-Sud s'est mouillé pour la bonne cause! 10 Août 2011. Déjà la 5ème édition de "La Pétian"!  Pour les novices, ou ceux qui viennent de nous rejoindre, un petit rappel des fondamentaux s'impose. Car je me doute que certains se demandent encore "c'est quoi La Pétian?", au-delà d'une superbe journée sportive et conviviale. Suite...

> L’ETE SUR LA PISTE Endurance TT de Guiche – Dimanche 17 juillet 2011 Ce week end d’été tristounet et pas suffisamment chaud pour envahir les plages basques ou landaises a été l’occasion pour quelques capsudiens de se retrouver pour un bon coup de moto sur l'incontournable endurance TT de Guiche. Suite... Complément avec la galerie photos de Damien ici

> La croisade des balais à chiotte… 25-26 Juin 2011 Et de trois! Un autre article sur la rand'Auvergne avec la prose enthousiaste de Gilles accompagnée d'une grosse galerie photos de Sophie!  Suite...

> La Rand'Auvergne sur la piste avec Stéphane, porte-parole de la horde Cap-Sudienne et une galerie de 169 photos... Suite...

> Trois nanas sur la Rand'Auvergne Suite...

> Camille à l'assaut de la montée impossible de St Affrique... Suite...

> Enduro de Saint Pantaly; 19 Juin 2011 Samedi, après les derniers achats de pièces japonaises non irradiées, nous partons, Stéphane, Freddo et moi, au fin fond de la Dordogne pour aller chercher des cèpes et faire le repérage des spéciales. Suite...

> Enduro de Peyrehorade; Dimanche 5 juin 2011. Une poignée de Capsudiens se sont retrouvés ce week-end pour le traditionnel enduro de Peyrehorade sous un joli soleil printanier. Au programme un petit mais très sympathique parcours, une spéciale en ligne en sous bois et une spéciale banderolée dans un champ avec des appuis de folie. De quoi passer une superbe journée. Suite..

> 27-28 et 29 Mai 2011: 25ème Trèfle Lozérien;  Suite...

> Enduro de Licq 8 Mai 2011 La galerie de photos de Gilles...; Les articles et photos de Mathieu et Stéphane. Suite...

> Un début d’année sportive en fanfare pour le moto-club CAP-SUD ! Dimanche 6 mars 2011 – Enduro Basco-Béarnais à Saint-Palais Suite...

> Enduro de Masseret; Février 2011 Suite...

> Jon Dekerle représente Cap-Sud au Touquet. 8 Février 2011 Suite...

> Hossegor depuis les stands avec notre "Paddock Girl" de choc! Mercredi 26 Janvier 2011; Votre préz adoré m'a demandé, si je le souhaitais, de donner ma vision d'une course, vue depuis les coulisses, en tant que compagne de pilote. Suite...

> Grayan vue de l'intérieur avec du sable dans les lunettes! Le compte-rendu survolté de Dave; 13 Janvier 2011 Suite...

> Cap Sud dans le sable Médocain... 9 Janvier 2011 Dimanche 9 janvier, se déroulait la seconde épreuve du championnat de France des courses de sable, la Gurp TT à Grayan L'Hôpital, à la pointe du Médoc. Depuis plusieurs années, quelques membres de notre moto club font le déplacement... Suite...

> Préparation du circuit de Sallespisse; 4 Janvier 2011 La fin d'année a été bouclée avec un énorme travail de réfection du circuit. Stéphane et Sylvain s'en sont donnés à coeur joie avec leurs mini-pelle et bobcat. Ils ont fait un boulot considérable. Suite...

> Un début d’année sur les chapeaux de roues: Première sortie TT de l’année (version trail) – Dimanche 2 janvier 2011.

Duel d'articles du côté Trail  et du côté Enduro Suite..

 

 

Vie Asso

Une AG pas trop AGitée. Décembre 2011 Suite...

La dernière de l’année 2011. Suite...

La journée des Ami(e)s, édition 2011. Suite...

Forum des associations  - 08/10/2011 à Salies-de-Béarn. Suite...

Journée des sports Salisiens  - 30/09/2011 à Salies-de-Béarn. Suite...

 

Retour haut de page

Enduro Aquitaine avec Damien et Antoine

Un petit mot pour informer que deux licenciés de Cap-Sud font partie de l'équipe régionale d'enduro mise en place par la Ligue Aquitaine Moto.
D.Collard entraineur de l'équipe et A.Ipuy pilote du team qui a passé avec brio les épreuves de sélections (courses a pied, épreuves moto, mécanique et entretien avec le jury).
2 stages ont été effectués et le prochain aura lieu à Salies de Béarn le 18 et 19/12. Antoine à une bonne marge de progression, les cartes sont entre ces mains.

Damien

 

Retour haut de page

St-Leger de Balson; 10 Décembre 2011

Partie 1/2

Nous voici à nouveau dans le Sud-Gironde pour le deuxième épisode du Championnat de France de Courses sur Sable à St-Leger de Balson. Ce week-end, c'est à nouveau le duo d'officiels du MC CAP-SUD qui officie avec un Seb's retrouvé et allégé (!) comme commissaire sportif et GG comme directeur de course. La course quad de la semaine dernière ayant servi de répétition, cette journée de contrôle n'est qu'une formalité surtout que le soleil est de la partie.

Près de 200 pilotes se sont inscrits et le parc se remplit gentiment. Les teams "usine" sont là avec leurs équipements impressionnant : camping-cars géants et motos sur-équipées.

Pas encore de Jon Dekerle en vue alors que les contrôles administratif et techniques défilent. Les top-guns passent sans problème : Van Beveren, Moussé, Deudon, Demeester... Et même le Père Noël !!! Il n'y a que Potisek qui devra utiliser ses 3 essais pour que sa Honda satisfasse au contrôle de bruit. Le parc est maintenant bien rempli alors que la nuit tombe et le froid avec. Il ne fait plus que 3° sous les pins et un superbe clair de lune. L'heure d'aller tenir la première réunion du jury dont le bureau est orné d'un jolie texte poétique (ci-joint) avant de rejoindre la joyeuse équipe du MC Langonnais. L'accueil sous leur chapiteau est tjrs aussi jovial et le dîner tjrs aussi gargantuesque. Nous nous éclipserons gentiment à une heure raisonnable avant que l'antigel local ne nous oblige à dormir dans la voiture ! Ça serait dommage car nous avons un super chalet dans le village des 7 nains !

Demain, il faudra être au top pour diriger 200 furieux lancés à fond sur le sable du tourniquet girondin.

GG

 

Partie 2/2

La nuit a été fraîche mais reposante. 3 petits degrés ce matin mais le soleil est là. Le parc est presque plein quand nous arrivons et il grouille déjà de monde. Le temps de saluer toute l'équipe et d'avaler un bon café croissant et nous attaquons la réunion du jury. Une réunion facile puisque à part une petite modif des horaires et du circuit, il n'y a rien à signaler.

Briefing des commissaires puis des pilotes fait, nous avons même 1/2 heure pour déjeuner. Le luxe !

 

Il est 12H30, pile dans le timing, quand on installe les 180 pilotes sur la ligne de départ. La tension monte et les pilotes sont nerveux en attendant le départ. Un départ type Le Mans toujours aussi impressionnant. A 13H pile, les fauves sont lâchés et tout se passe sans trop de problème malgré quelques chutes impressionnantes. La vitesse des premiers est énorme avec le "vieux" Moussé qui mène l'armada à un rythme de folie. Jon nous fait un super départ dans les 30 mais malheureusement son pot casse dès les premiers tours et il doit s'arrêter aux stands pour le changer. Il repart dernier le couteau entre les dents et après une superbe remontée il finira à une honorable 65ème place.

Devant, la lutte est acharnée de bout en bout et JC MOUSSE résistera avec panache à la jeunesse montante pour ajouter une énième victoire à son énorme palmarès de quadra. Derrière, on trouve Damien PREVOT et Milko POTISEK qui complète le podium. Adrien Van Beveren, le vainqueur de Loon, à malheureusement abandonné suite à une grosse chute alors qu'il luttait pour le podium.

 

 

De notre côté, cette course aura été sans problème et même mieux, un vrai plaisir. Un moto-club accueillant, un superbe circuit, une belle course, le beau temps, une équipe d'officiels au top et pas de gros pépin, que demander de plus. Allez, si j'étais exigeant, j'aurai bien aimé que Jon soit dans les 30 ! Mais j'y crois pour la Gurp, le 8 janvier 2012. Au fait, si ça vous dit de venir renforcer l'équipe CAP-SUD là-bas, c'est possible, ils cherchent des marshalls ! Appelez-moi, nous on y sera.

GG

  Galerie Photos ICI

Retour haut de page

27 Novembre 2011: Sur un petit nuage, aux sens propre et figuré...

Le raid des Orchidées nous a permis de faire découvrir à des enduristes charentais, quelques paysages bien cachés depuis la brume des vallées.

 

Retour haut de page

Gazouillis du bac à sable Nordique

Bonjour à tous. Quelques nouvelles de GG dans le grand Nord et plus précisément au CDF sable à Loon Plage à côté de Dunkerque. Après 1150 km et 11H de bonne route par beau temps, me voila mes pieds dans le sable par quelques degrés à peine au dessus de zéro, dans le brouillard et par une petite brise glaciale. Le ch'Nord bilout heiiiiiiinnnn ! Organisation et installations impressionnantes, circuit géant, des centaines de bénévoles, la grosse artillerie ! Allez, c'est bientôt la 1ere réunion du jury. Cet aprem, course moto amateur avant les cdf quad et moto demain. A ce soir pour d'autres news. GG

 

Ça sent bon la barraque à frites !!! 1ere course des NCB faite. Reste plus que le cdf des quads demain matin et des motos demain après-midi. Le soleil n'est pas sorti de la journée, le thermomètre n'a pas dépassé les 5° mais tout va bien, il ne neige pas !!! Allez, un bon ch'ti apéro, un bon ch'ti pinard, un bon ch'ti repas, un bon ch'ti dijo et un bon ch'ti dodo et demain, il fera jour ! Enfin peut-être !!! Allez, je vais à la réunion du jury. A toute pour la suite des aventures du GG chez les ch'ti

 

Bonjour à tous. -1° à 7:00 du mat et les voitures comme les selles des quads sont tout blancs. Mais le soleil est là aujourd'hui et tout va mieux après quelques kilomètres à pieds dans le sable pour vérifier le circuit sous un superbe lever de soleil. Les quads roulent depuis une heure et tout va bien. A très vite pour des news du GG dans le ch'nord.

 

La course moto est partie depuis presque 1H et le spectacle est grandiose. Le soleil brille et en m'agitant entre un drapeau jaune et une intervention dans les stands, il ferait presque chaud ! J'ai même plus les gants !!! JC Moussé est actuellement en tête mais la bagarre est intense et la concurrence rude. Jon, notre seul capsudien en course est plutôt bien placé avec une belle 96e place au bout d'une heure. Le terrain commence à bien se défoncer et les différences de niveaux sont énormes malgré l'absence des ncb. Sinon, la course des quads s'est bien passée et c'est Mathieu Ternink qui a gagné après une énorme bagarre avec Romain Couprie qui abandonne malheureusement à 2 tours de la fin. Allez, je vais me faire un petit tour dans les stands ! A tout à l'heure pour de nouvelles news de GG chez les ch'tis. Ps. Les baraques à frites ont beaucoup de succès (cf photo)

 

Plus que 10 mn de course et c'est le jeune Van Beveren qui est en tête devant Mousse et Simson. Notre Jon est à une belle 99e place malgré quelques belles ampoules et de gros soucis de suspensions. La course est superbe, il y a beaucoup de monde et le soleil couchant donne de formidables couleurs au site. Il est temps pour moi d'aller donner l'arrivée de cette 3e et dernière course d'un week-end nordiste sympathique sous le soleil. A tout à l'heure pour la fin du récit.

Ça y est, c'est fait ! La 1ere épreuve du cdf sable 2011/2012 est terminée. Une première à tous points de vue pour moi avec la découverte du Nord de la France et en particulier de Loon Plage ; la découverte d'un circuit permanent extraordinaire ; la découverte de gens formidables dont la réputation n'est plus à faire : les ch'tis ! Si vous ajoutez à tout ça des courses superbes, une équipe d'officiels au top et un soleil éclatant le dimanche, vous avez là tous les ingrédients d'un week-end moto réussi. Maintenant, il reste à faire 1150 km de route demain mais avec autant de bonnes choses dans la tête, ça ne devrait pas être trop difficile. Au rayon sportif c'est le jeune Van Beveren qui gagne et se permet de mettre 1 tour à la légende Demeester. Quant à notre Jon, il termine à une belle 86e place. La suite de mes aventures de directeur de course du cdf sable se poursuivra dans semaines à St-Leger de Balson où j'espère cette fois ci être accompagné de mon pote et fidèle second, Seb. A dans 15 jours !

GG

Retour haut de page

Enduro de Cancon 47 (02/10/2011)

 

Samedi midi, petite pizza entre copains avec Stéphane et sa tribu, Antoine et son assistant de choc Baptiste et quelques copains palois. Pour digérer, nous repérons les deux magnifiques spéciales banderolées : une belle prairie avec un peu de dévers avec double adhérence terre nue puis prairie. Une autre avec une partie en sous bois et des zigouigouis, et une partie terre avec quelques trous, marches, pneu à passer, à sauter, à se gameller… Le terrain est sec et nous redoutons la poussière…

Dimanche, grand beau temps et poussière, nous rejoignons Jean Michel sous sa tente, les L1 partent vers 9h30 et en L2 départ 10h07, je roule à un bon rythme, quelques grimpettes, quelques tout droits, et j’arrive au CH après avoir fait la spéciale banderolée et le repérage de la ligne avec beaucoup d’avance !!! Seul je retrouve Michel et Cathy venu encourager leur fils pour son premier enduro qui m’aideront à l’assistance. Dans la deuxième boucle, le fléchage est faiblard, je tourne en rond et perd du temps. Dans la SP3 je double un gars dans la partie prairie, je passe dans les mouillards bourbiers improvisés en me pourrissant et c'est le jeu, je sors deux trois épingles et je vois le même gars passer sous la banderole tout propre devant moi que je redouble sans être passé par la zone humide alors faisable au premier tour... mais où sont les commissaires ??? Je fais une belle chute dans la spéciale en sautant une table et évite un arbre qui voulait traverser 

Fin du premier tour, je prends un pion pour 10 secondes après le ravitaillement

Le deuxième tour se passe sans trop d’encombre si ce n’est les arbres qui traversent sans regarder et des débuts de crampes…

 

Ligue 1

Antoine se prend un salto en voulant doubler un L3 dans les chemins rapides avec la poussière et doit abandonner, la moto et le moral bien chiffonné. Stéphane finit 24ème  scratch et 15ème Aquitaine.

Jean Michel finit 17ème scratch et 12ème  Aquitaine.

 

 

Ligue 2

Je finis 53ème scratch, 30ème Aquitaine en L2, 7ème  vétéran aquitaine et je finis le championnat à la 3ème place en L2 Vétéran.

Je remercie le moto-club CAPSUD et tous les conseillers techniques Antoine, Stéphane, Freddo, Gilou, Seb’S, Seb’F, Damien, le Xav…, ainsi que César de Luz Bike pour sa confiance.

 

Matthieu

Retour haut de page

La Pétian 2011 - Cap-Sud s'est mouillé pour la bonne cause! 10 Août 2011

 

Déjà la 5ème édition de "La Pétian"!  Pour les novices, ou ceux qui viennent de nous rejoindre, un petit rappel des fondamentaux s'impose. Car je me doute que certains se demandent encore "c'est quoi La Pétian?", au-delà d'une superbe journée sportive et conviviale.

 

La Pétian ; c'est une association à but humanitaire lancée à la base par le papa de Pétian.

Une Leucémie aiguë a touché Pétian en 2005 à l'âge de 23 ans. L'Association vient en aide aux malades hospitalisés dans les services d'hématologie des hôpitaux, en leurs apportant un peu de distraction par l'achat de matériel vidéo ou tout autre outil pouvant leur faire oublier l'espace d'un temps le poids de la maladie et les traitements lourds !!!!......

Depuis 3 ans l'association a choisi la ville de Salies-de-Béarn comme site d'accueil pour sa journée "sportive" dédiée à la cause. Bien entendu, le moto-club local Cap-Sud ne pouvait que s'associer à l'organisation de cette manifestation dans le but de contribuer au bon déroulement de l'événement.

Au fil des ans cette organisation est rodée et régie d'une main de maître par Gilbert "Gibus" Lacabarats (Président de l'asso. et papa de Pétian).

Deux réunions de préparations, agrémentées d'une table d'hôte jugée hors-pair, ont suffit à élaborer le plan d'action dans une discipline maîtrisée.

 

La Pétian 2011 prévue le 17 Juillet était lancée avec au programme du dimanche ; de la marche, du jogging, du cyclotourisme, du vtt pour les grands et les petits, et un bon repas (traditionnel) pour tous les estomacs.

Le club de marche gérait son parcours de santé et permettait aux plus sportifs de le faire en courant. 10kms de bonheur en mode trail (terre et bitume).

Les vélos/cyclos clubs permettaient de rouler sur deux boucles de 40 et 70kms aux alentours de la cité du sel.

Les vttistes de Salies ont pris le tracé tout-terrain à bras le corps. Vous nous connaissez, quand on parle de TT, Cap-Sud n'est jamais très loin.

 

Plus que motivés et conscients des lacunes de l'an passé, les rois du "2 roues sans moteur" s'en sont donnés à coeur joie pour élaborer de nouvelles boucles 100% off-road.

- 15kms pour du découverte ou familial le long de l'allée verte.

- 40kms pour les gros mollets avec une variante de 30kms pour les moins affutés. Manu a prévu du lourd! Il n'y a que 5km de goudron.

Mise en place du fléchage le samedi de 08h00 à Xh00! En effet, sont présents les piliers du VTT (Ivan, Dominique, Olivier et Jean-Yves) ainsi que 3 Capsudiens ; Michel-Henri, Seb'S et Lagomme (dans ce cas, difficile de savoir quand et comment on va rentrer!).

Répartition de matériel (piquets, flèches, rubalises, agrafes, ...) et de zones de travail. Le ton est donné, les vttistes veulent rouler sur le circuit cet après-midi. Une bonne manière de se récompenser de l'effort fourni et de ne pas ronger son frein le lendemain en regardant passer les copains. Le terrain est plus que sec, les équipes avancent à une bonne allure et tout d'un coup c'est la catastrophe ... on se retrouve bloqués à 2kms de l'arrivée. On a beau retourner le plan dans tous les sens, le tracé passe devant chez Lagomme!!!

La sagesse des vttistes leur permet d'envisager leur projet, quant à nous, Capsudiens, nous remettons notre destin à la bonne cuisine de Sophie.

Je termine le balisage vite fait à l'issue de la collation, il est ... tard!

Le jour J à 07H00, c'est dans la salle Mosquéros que le café nous attend. Ce n'est pas une surprise, il a plu dans la nuit. Le temps menaçant de la veille a tenu ses promesses. Gibus ne laisse rien paraître et c'est avec sa bonne humeur légendaire qu'il débute les hostilités. Mise en place de l'affichage, des tables pour le repas, de la table des inscriptions (5€ pour les activités de plein air et 12€ pour le repas), ... Le jour se lève doucement et nous profitons de cette grise matinée de "novembre" pour faire un tour des tracés vtt, à grande vitesse. Lagomme m'a rejoint, plus motivé que jamais. La pluie a laissé une fine pellicule en surface ce qui rend l'adhérence de nos motos très aléatoire.

Nous filons à vive allure pour boucler le tour avant 08H30, heure du départ des randonnées (pour ceux qui n'auraient pas saisi le sens de la journée, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas d'une compétition.).

Après moultes glissades et un joli "front-flip" de Lagomme, nous officialisons l'itinéraire. Il va y avoir du sport ...

Mon père et Michel-Henri nous ont rejoints avec les quads pour procéder à la fermeture  et au défléchage. Nous attendons sans difficulté une heure après le dernier départ car il pleut et que nous sommes à l'abri.

Ma moto va se montrer récalcitrante à refaire un tour. Nous poursuivrons à 3 pendant que mon père se charge du rapatriement de la machine.

1 moto et 2 quads. Trois pilotes à l'efficacité hors norme ... Trois potes en train de s'arsouiller dans les chemins et les bois ... Trois gamins!!!

Bien organisés dans le ramassage/arrachage des témoins d'itinéraire, nous remontons très vite sur la lanterne rouge des vttistes. Qu'à cela ne tienne. On patiente dans la bonne humeur sur les points de ravitos avec nos amis du vtt-salisien. Et comme si cela ne suffisait pas, on se permet quelques challenges en hors-piste qui permettront à Michel-Henri d'utiliser son treuil ...

Nous sommes bien là en plein coeur de l'esprit initié par Gibus pour cette journée. Prendre du plaisir.

A notre retour à la base de Mosquéros, nous sommes ravis de constater que les derniers sont bien arrivés. Oui mais voilà, il manque deux participants !!! Heureusement pour eux, ils sont récupérés par l'organisation et au final nous ne sommes pour rien dans leur dérive.

L'heure est venue de partager un repas frugal (pas du plateau repas) avec tous les acteurs de la matinée et ceux venus apporter leur soutien à cette association contre la leucémie. Les histoires vont bon train et alimentent les tranches de rigolades entre chaque plat.

 

Je dois m'échapper de cette superbe journée, mais je ne doute pas un seul instant que l'an prochain : on prend les mêmes (voire plus!) et on recommence.

Bravo Gibus, bravo à tous!

Pour ceux qui n'ont pas participé et qui veulent faire un don à l'association : www.assopetian64.e-monsite.com

Seb'S

Retour haut de page

L’ETE SUR LA PISTE:  Endurance TT de Guiche – Dimanche 17 juillet 2011

 

Ce week end d’été tristounet et pas suffisamment chaud pour envahir les plages basques ou landaises a été l’occasion pour quelques capsudiens de se retrouver pour un bon coup de moto sur l'incontournable endurance TT de Guiche. Une course ou je faisais équipage avec Antoine et où les courageux Dave, Jon courraient en solo sans oublier Mathieu qui avait préféré laisser son repas de famille pour accompagner ses copains à la course.

 

Nous nous sommes retrouvés sur un circuit maintenant bien connu mais toujours trés agréable à rouler avec de jolis sous bois et de belles prairies sur les hauteurs de Guiche. Contrairement aux autres années où la chaleur nous étouffait, les averses de pluie nous ont accompagnées tout au long de la journée, rendant la piste très glissante. Mais cela n'a pas empêché à l'ensemble des capsudiens de faire de bon résultats : Jon se classe 2ème en solo NCA E1, un peu déçu de n’avoir pas pu aller taquiner Yan MAZET, vainqueur et concurrent habituel. Dave, malgré un manque de roulage évidant à force de s’entraîner en montant des parpaings reste toujours aussi doué et termine 2ème en solo NCB E2. Mathieu qui, malgré de petits soucis électriques avec sa moto qui aurait préféré aller au repas de famille plutôt que de se traîner dans la boue, termine courageusement avec, au bout, la récompense d’une belle 5ème place en solo NCA E1. Enfin, Antoine et moi qui nous classons 3ème en duo NCA après avoir lutté toute la course avec les cadors de la spécialité. Une superbe journée pour le moto-club CAP-SUD qui malgré une équipe un peu réduite en cette période de congés estivaux s'achève avec tout de même 3 podiums et avec toujours la même envie de remettre ça.

 

Une course qui m’aura permis de goûter à nouveau aux joies du podium après deux enduros difficiles. Merci à Antoine avec qui j’ai fait équipage, à mon moto-club CAP-SUD et à mes partenaires dont OMB Orthez, Minerva Oil, Pédarré pneus Bayonne, Adour combustibles, Shark.

Steph ARRACHOU

 

Complément avec la galerie photos de Damien ici

 

Coup de gueule : Des amis qui étaient venus me voir pour la première fois avec leurs deux filles et s’étaient réfugiés sous la tente Cap-Sud à cause des conditions météo, bien en retrait du passage des motos, ont été expulsés manu-militari par un commissaire technique en me menaçant de me disqualifier de la course. Une application stricte du règlement qui aurait pu être un peu plus souple compte-tenu des conditions météo et au vu de la grande tolérance vis à vis du comportement de certains pilotes dans les stands. Situation d’autant plus difficile à digérer quand il s’agit d’un membre de mon moto-club…

Retour haut de page

Cap-Sud en Auvergne, la croisade des balais à chiotte…

 

Galerie Photos de Sophie

 

Les 25 et 26 juin, se déroulé la 21eme édition de la Rand auvergne à  Ambert,  grande classique d’enduro, disputé par près de 500 pilotes de niveau inter à poireaux (ou balais à chiotte) cherchez pas, vous comprendrez plus tard…

Personnellement, cela faisait quelques années que l’envie de participer à une classique d’enduro me trottait dans la tête, mais seul, c’est pas très motivant, et pour arriver à rassembler 4 ou 5 copains, c’est pas toujours simple de trouver la bonne date. Et bien cette année, ou plutôt fin 2010 ! Benoit Garde, membre du club, nous explique qu’il a quelques relations, et qu’il pourrait peut être nous avoir des places pour la Rand’Auvergne, une des plus anciennes classiques d’enduro, très prisée, puisque les engagements s’envolent en quelques jours, et qu’il est très difficile d’être retenu sans avoir quelques relations… que nous avons !!

Aussitôt, un groupe d’intéressés se fait connaitre, Sebastien Saphores, notre expert en logistique ce charge de regrouper et d’envoyer les papiers nécessaires à notre engagement, quasi officiel via notre bon samaritain Benoit G. A la fin du mois de mars, (je crois) le courrier officiel arrive, c’est bon, la grande équipe ENDURO  CAP SUD  sera au départ de la Rand’Auvergne 2011 !!! 

Jusqu'au jour du grand départ, chacun ce prépare à sa façon, ou pas du tout !, enduro de ligue, course sur prairie, sortie dominicale, week end en Espagne, dimanche à la plage, vacances sur une ile pour d’autres !!!  Mais les choses sérieuses sont annoncées, 2 jours de roulage, et environ 450KM ! De toute façon, on s’en fout, pour nous le principal, sera d’y être, et avec une grosse ambiance… et croyez moi, elle y sera…

Jeudi 23 juin, c’est donc une équipe Cap Sud  remonté à bloc qui prend la direction de Ambert, en Auvergne ou sera donner le départ. Son présent, Seb.S, Benoit Garde, Vincent Persillon, Fredo Luberiaga, Mathieu Messen, Xavier Pederencino (depuis Paris), Sophie Pederencino, notre assistante de charme et moi même, et nous rejoindrons le vendredi, les vieux ! Eric Gomes, Denis Lartigue, Benoit Brault et les basques, the Arrachou familly, Stephane, Marie Pierre, et la sœurette à Marie Pierre, nos deux autres assistantes de charme. Cela nous fait donc 11 membres du club à rouler, (le moto club le plus représenté) et 3 dames pour s’occuper de nous, tout au long de ce séjour… 

Le jeudi soir, après 7h00 de route, nous sommes accueillis sur place par l’oncle et la tante de      Benoit Garde, et quel accueil !!! Les présentations sont faites, maintenant, apéro, (le premier et pas le dernier du séjour) Puis découverte de notre hébergement,  très gentiment mis à notre disposition par ces adorables gens. Le partage des lits est fait, quelques verres de plus dans le cornet, quelques morceaux de poulet, et tout le monde part se coucher.

Vendredi matin, quelques courses dans le caddie, à manger pour 3 jours, et au détour d’un rayon, la connerie commence à nous envahir ! Face aux couverts en plastique, le rayon … papier toilette…  et un accessoire indispensable nous attire, le balai à chiotte ! prenons, prenons pas, du coup, ils restent là, pour le moment… il est maintenant l’heure d’aller ce faire un bon petit resto, et sous les conseils de tonton et tatie (Benoit) nous finirons par trouvé (grâce à la formidable application de l’IPHONE  à Fredo Lub)  ce fameux resto bonne ambiance, La Taverne, pas très loin du fleuriste-charcutier, cherchez pas à comprendre, c’est unique, et c’est à Ambert… Le patron des lieux, un mec très sympa, ira même jusqu'à nous donner rendez-vous le dimanche, vers la fin du parcours, « quant vous voyez la Renault 5 turbo blanche, arrêtez vous, c’est chez moi, y aura des bières au frais » !! On essayera de s’en rappeler …….. mais vous savez, nous, on est sportif !!! (après avoir descendu un demi chacun et un ¾ de rosé)  

 Vendredi après midi, the familly Arrachou nous rejoint, il est temps d’aller au contrôle technique, et de découvrir les infrastructures de cette organisation, grandiose, vous verrez les photos. Le contrôle de nos machines se fait sans aucuns problèmes, malgré quelques frayeurs de dernières minute.  Reco rapide de la première spéciale du matin, puis un bon rafraîchissement. En fin d’après midi, l’équipe des vieux nous rejoint, et passe au contrôle à leur tour, toute l’équipe est au complet, pilotes et assistance. Retour au chalet, découverte de celui-ci pour d’autres, quelques binouzes, les filles en cuisine naturellement ! Un bon repas diététique, et un gros dodo, une fois les RONFLEMENTS de certains  passés, je ne cafterai pas, mais y en a certains qui imite très  bien le brame du 525 KTM de Seb Fournier en pleine accélération… 

Samedi matin, certains on mieux dormit que d’autres ! mais c’est pas grave, tout le monde n’a qu’une envie, rejoindre le départ. Un seul regret, avoir laissé les balais à chiotte au Carrefour la veille, notre moto club a pour habitude de ne jamais passé inaperçu, et au milieu de tout ce monde, ça pourrait le faire. Nos 3 assistantes de choc ont donc une mission avant même le départ, dévaliser le Carrefour de tout son stock de balais à chiotte, pour équiper  11 valeureux chevaliers prêt à partir en croisade à travers l’Auvergne. A notre grand désespoir, seulement 6 de dispo, (nombre de vente annuelle, désolé Denis, pas de Leclerc !) mais les filles ont eu une grande idée, désigné un chef avec une ventouse à deboucher…. Et devinez qui est l’heureux élu, Mr LAGOMME notre chef. (Voir photos)

Le premier concurrent, Marc Germain est parti dès 7h30, mais nous, avec nos numéros de fond de liste, allant du 410 au 421, on a le temps, départ aux alentours de 10h00, pour une arrivée prévu vers les 20h00, putain ca va être long…. Tout le monde se prépare, marque ses horaires, se protège des ampoules, va faire un dernier caca de la peur, quelques échauffements, et fixe son balai sur le casque. C’est l’heure d’allé récupérer nos brèles, premier effort de la journée, monter sur le podium de départ, et là, ca y est, on y est, c’est parti pour la rand’Auvergne 2011.

3 km de route, première spéciale, 400 pilotes de passés, autant vous dire que la trace est faite, et 12 minutes après le départ de celle-ci, j’ai déjà mal aux bras ! et y a encore 250 km et environ 10h00 de roulage… kilomètre 25, ca tourne à droite, on quitte la route, tout le monde est là, et je ferme la marche, et là une belle montée en galets et pierres s’annonce ça bouchonne un peu, je m’arrête pour laisser repartir un gars, mon pied gauche glisse, et c’est la chute, à l’arrêt, à première vue, rien de bien grave, juste ma chaine qui a sauté, bizarre quant même ! pas grave tu parles, 1 mètre plus loin, rebelote, verdict, couronne tordu, et là, c’est le drame, Gilles t’as pas fait 700 bornes de Vito pour juste 25 en moto ! démerde toi ! Je vous la fais courte, mais redescendre à pied à la première maison, environ 500m, trouvé une bonne barre de fer, remonter,….. avec un fer à béton ! donc démontage de la roue, de la couronne, un bon rocher bien plat, un bon galet, et vas y cogne, au pire, ca pète, et ca a tenu ! mais résultat, une heure de perdue, et les marshals fermeurs à mon cul, va falloir rouler, surtout que mes copains sont persuadés que je suis devant…  Premier CH de la journée, je pointe donc avec 20min de retard, mais retrouve mes copains Seb.S, Vincent, Eric et Benoit, ouf, je ne vais pas passer la journée tout seul. Apres un court arrêt, je repars donc en compagnie de Vincent et Seb, direction la seconde spéciale, mais vite après celle-ci, c’est au tour de Vincent, une montée en galets, humide, une chute dans le taillis, ou se trouve un beau rocher que Vincent prendra dans la hanche, résultat, un gros choc, impossible pour lui d’aller plus loin, nous qui pensions que les chemins Auvergnat étaient accueillant… Je le ramène jusqu'à la première route un peu plus loin, d’où il regagnera Ambert pour voir un médecin de la course, course fini pour Vince, au bout de 60km. Un peu plus loin, je rattrape Eric, égal à lui-même, monsieur viens de finir son bain de boue dans l’un des rares bourbiers de la journée ! Le guidon coincé dans la botte, je vous laisse imaginer…

Km 75, j’arrive au second CH, toute la troupe est là, je leur annonce l’abandon de Vincent, un plein d’essence, et ca repart. Le reste de la journée se passera sans soucis, les spéciales sont magnifiques, des grandes prairies, superbement tracés, entre 9 et 13min, y a pas à dire, on est sur une grande course. Les liaisons ne sont pas de tout repos, le terrain est très cassant, de longue montées ou descentes en pierre, parfois humide, et tout cela au milieu de forêts de sapins très denses.

Deux groupes se forment naturellement, un rythme soutenu, et un autre balade, mais tout le monde prend le temps de découvrir le paysage, très riche en sapins… et en cailloux. Les derniers kilomètres seront un peu un calvaire pour certains d’entre nous, la journée a était longue, plus de 8h00 que nous roulons, ca commence à tirer de partout sur les muscles, mais rien ne vaut quelques copains pour te remotiver tout ca, nous finirons la journée tous ensemble pour rallier le dernier CH qui fait aussi office de parc fermé, il est 19h00 et nous avons 1h00 pour faire la mécanique, la moto doit être au parc à 20h00, chacun joue de la clef et du chiffon, la moto au dodo, et nous, à la binouze bien méritée.

La soirée sera calme, quelques bières, un bon repas, (merci les filles) quelques histoires de la journée, une invitée surprise, « la poule à la gomme » et un gros dodo avec toujours comme berceuse, le brame du 525 ! Car demain, c’est départ inversé, les derniers du samedi seront les premiers du dimanche. Dans l’ensemble, un bilan positif pour cette première journée, mais on en a chié, grosse déception pour Vincent contraint à l’abandon.

Dimanche matin réveil 5h30, quelques courbatures, les yeux qui piquent, départ 7h30, on part dans les premiers, et va pas falloir se trainer, car derrière, y a du monde qui va klaxonner. Eric n’a pas bien récupéré de la veille, et décide de ne pas rouler malgré nos paroles, il restera à l’assistance avec les filles et Vincent.

La première spéciale est la même que la veille, mais à froid, elle fait encore mal aux bras, et rappelle la journée de la veille. Les premiers chemins sont beaucoup plus roulants, et pour ma part, je prends plus de plaisir que samedi, il y a quelques difficultés, mais avec des parties de récupération derrière. Les spéciales sont toujours aussi belles, pas de ligne, des grandes prairies, avec pour certaines des petits sauts, des troncs ou des pneus, pour pimenté la chose. Pour la seconde journée, nous ne passerons pas inaperçus, on est les seuls à avoir une déco, on nous filme, on nous photographie, on nous applaudit, bref, grand succès. Nous sommes sur les hauteurs, et en contrebas, Ambert, petite descente dans les sapins, et soudain, face à nous, une Renault 5 blanche !!! ni une ni deux, on béquille, « bonjours Monsieur, vous vous rappelez, vendredi midi, hein !, bhein on est là…., quelques binouze sorties du frigo, en bord de piste, et les autres pilotes qui nous regarde les yeux grands ouverts avec la bave qui coule, circulez, ya rien a voir !!!

Nous arrivons au dernier CH tous ensemble, sur un parking à attendre l’heure de pointage.

3km de route, et c’est la dernière spéciale, la plus attendu, départ en grille de 20, et terrain mixte, terre-goudron genre supermot, sur le parking du Carrefour Market dévalisé la veille. Nous arrivons dans les premiers, reste 9 places de dispo pour le prochains départ, parfait, on est 9 on va pouvoir rouler tous ensemble, ca va être bon ca… quelques minutes d’attente, le gars à coté de moi, est comme une balle, il saute sur la moto et met des grand coups de gaz ! mais il a sa roue avant contre la grille, ca promet !!! je regarde mes copains qui ont la banane comme moi, panneau des 15s, 5s, rrrooooooooooouuuaaaaaaratatata, holshot pour Seb.S au premier virage, moi 2, Xav 3, fredo 4 Denis 5 et les autres à la suite, Steph, Mathieu etc…    3 tours à boucler, je prends mon pied sur la partie goudron, mais je sent bien que derrière, ca souffle, Xav et Fredo me passeront sans problème, mais dans le dernier tour, je serre les fesses pour pas me faire doubler par le missile qui me pousse au cul, Steph. Donc résultat, 8 Cap Sud dans les 7 premiers, ca l’fait non !!! Xav, Seb, Fredo, étranger, moi, Steph, Denis, et Mathieu, la classe avec toujours nos brosses sur la tête, (j’en ai encore des frissons, je vous garantis qu’on a pris notre pied)

Un petit bout de route nous mènera jusqu’au parc coureurs ou se trouve également l’arrivée et ou nous attends notre assistance. On a tous le sourire jusqu’ aux oreilles, 450 km et 10 spéciales plus loin, c’était trop bien.

Chacun récupère à son rythme, quelques mousses au comptoir, « oui encore » the Arrachou familly nous quitte ce soir, alors que tout le reste de la troupe rentrera le lundi après avoir bien récupéré, ou presque. Pour notre dernière soirée sur place, nous avions invité l’oncle et la tante de Benoit Garde, pour les remercier de leur gentillesse, et pour nous avoir hébergés durant ces  4 jours. Tout commence autour d’un apéro, puis plein d’autres… et ensuite, paella formidablement bien réchauffée par nous même. L’ambiance est excellente, ca rigole, Eric toujours là pour une bonne histoire vécu et quelques verres plus tard, c’est l’heure du dessert, salade de fruits. Encore quelques verres plus tard, Eric, un peu touché, par la fatigue ! Nous ramène son gâteau au chocolat Isostar, car monsieur est venu chargé, un carton plein de produit énergétique, boisson, barre, coup de fouet, et le fameux gâteau au chocolat, improvisé en dessert, qui normalement se mange, au déjeuner… mais apparemment, tatie et tonton Benoit, ou Eric (on savait plus trop en fin de soirée de qui ils étaient l’oncle et la tante !!!) ont apprécié, mais ont pas du beaucoup dormir avec ce bon gâteau coup de fouet… encore quelques verres plus tard, tout le monde au dodo, et toujours ce bon vieux 525 qui ronronne.

Lundi matin, tout le monde fait sa valise, Xav a pris la route pour Paris à 6h00, et nous, moins pressés, décollage vers 10h00 avec la chaleur, le temps de récupérer la remorque et les motos chez tonton, puis route, c’est parti pour 700km. Et d’un coup, sur une bretelle de l’autoroute, grande rigolage dans le Vito vert, nous prenons direction Bordeaux, et en dessous, le RAV 4 des 3 vieux, enquille pleine bille vers Paris. Décidément, jusqu’au bout … aire de Brive, arrêt casse croute café, c’est reparti, et sortie de st Geours de Marene, fait un sourire aux petit oiseaux, coucou le hiboux, Flash !   C’est con, sur IPHONE, ya l’appli, Fredo lui….. il là… !!!   un dernier arrêt rafraichissement à Peyrehorade, c’est l’heure de se quitter.

Encore un très grand merci à Benoit Garde, à tatie et tonton pour leur gentillesse et pour l’hébergement, merci à tout les copains et copines avec qui on a passé un magnifique week end, un merci particulier aux 3 filles, assistance, cuisine, ménage, massage, le top…   on repart quant vous voulez, et pour 2012, grappe de Cyrano, en plus y'a la pose repas le midi…

La bise à tous,

Gillou

Galerie Photos de Sophie

Retour haut de page

La Rand'Auvergne sur la piste avec Stéphane, porte-parole de la horde Cap-Sudienne

 

Galerie de 169 Photos ICI

 

Un petit mot de la Rand'auvergne où nous nous sommes retrouvés 11 cap-sudiens et 3 assistantes de choc autour d'une belle ville d'Ambert, une ville typique de chez nous pleins de belles maisons en pierre habillés de bois

Une maison bien charmante nous attendait pas loin du lieu de l'épreuve dans un petit coin de montagne.

Dés le samedi matin, les choses sérieuses ont commencé. Une liaison très technique avec plein de montées en cailloux comme on les aime bien!!

En route, nous avons eu 5 superbes spéciales banderolés qui était parfaitement tracées où chacun de nous, à  son niveau a pu donner le meilleur de lui même !!

Après plus de 200 km de parcours, la journée s'est achevée avec un peu de mécanique et nous voilà de nouveau avec notre moto dans le parc pour le lendemain

Un petit casse croute nous attendait avec un peu de jambon et du fromage du pays ! Pas très digeste mais que c'était bon !!

Malheureusement , après une grosse chute Vincent est contraint d'abandonner la course, mais rien de trop grave, juste de gros hématomes.

Direction, maintenant notre demeure autour d'un bon verre et d'un bon repas préparé par nos assistantes de choc; on se raconte nos exploits de la journée en regardant chacun nos résultats; tout se passe bien pour moi, car je me sens à l'aise dans les spéciales et je ne fais pas d'erreurs ce qui me permet d'être devant mes potes.

 

Le dimanche après une bonne nuit de sommeil, les courbatures pour certains se font sentir  mais vite oubliées quand on se fait appeler pour prendre  le départ. La Gomme a décidé de ne pas rouler car le gâteau au chocolat lui tourne à l'estomac.

Une liaison beaucoup plus roulante  mais par contre les spéciales plus glissantes car nous prenons le départ à 7h30  avec  la rosée du matin. 

La dernière" type prairie"  nous attendait à Ambert pour boucler notre super week end. Nous avons pris le départ derrière la grille tous ensemble pour 3 tours de circuit moitié terre et bitume !! Que du bonheur de voir 11 capsudiens attendre que la grille baisse, la poignée en coin!!!

 

Ce dimanche ,  j'ai eu un peu moins de chance car une panne d'essence et une chute m'ont fait perdre beaucoup de places ....mais content d'avoir passer deux bonnes journée de moto avec de bons copains de club, avec en prime de bonne rigolade.

Merci, à tous le monde d'être venus si nombreux, et surtout à Seb pour l'organisation et à Benoit pour le logement , Sophie , Christelle , et Marie-Pierre pour l'assistance.

J'espère participer à nouveau à une épreuve de ce genre avec autant de capsudiens et toujours cette amitié qui nous tient réunis .

Merci à tout le monde.

Stéphane

Classement final :

xav : 141ème

steph : 166ème

fred : 179ème

seb :248ème

mathieu :338ème

denis : 344ème

benoit brau : 370ème

benoit garde :417ème

Gilles : 450ème

Galerie de 169 Photos ICI

Retour haut de page

Trois nanas sur la Rand'Auvergne; Vendredi 24 Juin 2011 , 6h30 départ du Pays Basque.

 

Après plus de 7 heures de route, nous arrivons enfin à Ambert et là, le plus difficile commence : trouver le lieu du rendez vous .

Nous nous retrouvons dans un célèbre jeu, la chasse au trésor . Mais dans le Puy de Dôme le trésor n'est autre que les panneaux qui indiquent la Rand 'Auvergne . Quelques moments de doute plus tard nous arrivons enfin à destination mais la "chasse" n'est pas encore terminée: il faut retrouver l'autre partie de l'équipe arrivée la veille .

Grace à notre flair, nous sommes vite tous ensemble : les 14 pilotes de Cap Sud pour la Rand' Auvergne .

Pas le temps de fêter les retrouvailles que c'est déjà le moment le plus dur de l'après midi, remplir les documents pour la course .

Une fois l'inscription terminée, ce sont les derniers préparatifs avant la mise en place des motos dans le parc fermé . Une fois le travail terminé nous disons au revoir aux motos et nous voilà partis à la découverte de notre gite où nous allons passer le week end. 

Le gite est sympathique, et très vite tout le monde prend ses marques et s'installe dans la bonne humeur .

Malgré la fatigue et une journée bien remplie, arrive enfin le meilleur moment : le repas tous ensemble, bien sur ! Un souper agréable, dans une bonne ambiance avec beaucoup d'éclats de rire et de joie .

Pendant que certains pensent à la course et rêvent de victoire, d'autres se transforment en poule grâce à la magie des gants sur la tête!!Hein la Gomme!!

Apres une nuit de repos, ponctuée non pas par des bruits de chouette mais par des ronflements venants du salon, le réveil a été très matinal.

Il fallait récupérer les motos afin que la compétition puisse commencer.

Pendant deux jours, la compétition bat son plein et les spéciales se succèdent sous un soleil  magnifique .Nos pilotes font leur maximum , aidés il est vrai par des ravitaillements parfaits menés de mains de maitre par Soph, Cricri  et Marie-Pierre, toujours aux petits soins en oubliant les coups de soleil et la fatigue  ! Malgré un changement d'itinéraires entre le Samedi et le Dimanche, les ravitaillements pour la nourriture et les mécaniques ont été l'occasion de prolonger une excellente ambiance .

Arrive finalement le Dimanche et la fin de la course .Peu importe le résultat de chacun mais que l'épreuve fut belle ! Que dire de l'ambiance et de la cohésion dans notre équipe ?

La meilleure réponse est que personne ne souhaitait repartir , un peu pour les 7 heures de route mais surtout pour prolonger ce beau week end convivial que tout le monde a apprécié et à hâte de se retrouver très vite pour une autre aventure entre potes .

Christelle

Retour haut de page

Camille à l'assaut de la montée impossible de St Affrique

 

Camille Dambax, la seule pilote de compétition au féminin du moto-club CAP-SUD nous avait déjà habitué à lutter avec les garçons sur les courses sur prairie locales non sans un certain talent. Depuis quelques semaines, c'est UNE pilote de montée impossible que compte notre moto-club puisque Camille a suivi son champion de fiancé, John Dekerle, pour elle aussi atteindre des sommets ! Elle nous raconte ses premiers exploits.

 

Nous partons Samedi 21 Mai au matin, la route se passe bien. Vers 18h00 nous arrivons à Saint-Afrique en Aveyron, déchargeons le camions et partons au contrôle technique. La soirée ce passe dans la bonne ambiance sans trop de stress malgré cette première pour moi.

 

Dimanche 22 Mai: vers 8h00 1ère montée. John démarre vers 9h30, il tente le tout pour le tout, part poignée dans l'angle, mais la moto s'arrache de ses mains vers les 50 mètres. Je parts vers 9h45 un peu tendue et chute à 28 mètres. C'est pas gagné...

 

Il est 10h00 quand John attaque sa 2ème montée. Il part plus cool, tout en gardant de la vitesse et arrive au SOMMET !!! C'est le deuxième à atteindre le sommet et il est donc second au classement. Je prends à mon tour le départ en essayant de tirer les enseignements de ma première tentative et j'améliore légèrement ma marque avec 32 mètres. Je m'améliore !

 

A 15h00, John prend le départ de sa 3ème ascension et arrive en haut à nouveau mais emporté par son élan passe à coté des cellules. Un coup pour rien ! Je m'élance à mon tour quelques minutes plus tard et améliore à nouveau mon résultat avec 38 mètres. Une marque qui me permet de prendre la première place des féminines.

 

16h30, l'heure de la 4ème et dernière montée. John arrive de nouveau en haut mais n'améliore pas son temps, alors que deux concurrents ont été plus rapide, il finit donc 4ème au général un peu déçu que son temps canon de sa troisième ascension n'ait pas été comptabilisé. Quant à moi, je parts le couteau entre les dents pour tenter le tout pour le tout mais je n'améliore pas mon résultat. Heureusement, les autres concurrentes n'améliorent pas non plus et je termine donc 1ère des féminines.

Photo: La Dépêche

 

4ème garçons et 1ère féminine, un véritable couple de champion qui atteint les sommets de la discipline. A quand une montée en duo !!!

On remercie notre Moto Club Cap-Sud, notre Team ART, Yacco, la fromagerie Chourré, Claudet Moto, Adishatz et bien d'autres partenaires...

Camille

Retour haut de page

Enduro de Saint Pantaly; 19 Juin 2011

Samedi, après les derniers achats de pièces japonaises non irradiées, nous partons, Stéphane, Freddo et moi, au fin fond de la Dordogne pour aller chercher des cèpes et faire le repérage des spéciales : une belle prairie avec un peu de dévers et quelques pierriers, quelques petits sauts. Une autre ligne avec une partie en sous bois et des zigouigouis, et une partie prairie avec quelques troncs à passer, à sauter, à se gameller… Le terrain est sec mais les pluies de la semaine permettront des conditions idéales.

 

Dimanche, grand beau temps et pas de poussière, nous rejoignons Antoine et Jean Pierre, les L1 partent vers 9h31 et en L2 avec Freddo vers 10h21, nous roulons à bon rythme mais nous nous faisons déposer par notre camarade de CH, quelques grimpettes, quelques tout droit et, nous arrivons au CH sans avoir fait la spéciale avec beaucoup d’avance bizarre !!! On nous indique de reprendre la route pour la faire, le fléchage ayant été faiblard voire arraché. 1° CH à l’heure ainsi que les autres et nous passons la deuxième boucle ainsi que la ligne chronométrée, je fais une belle chute dans la spéciale sur le dernier tronc. Fin du premier tour et nous trouvons un assistant de choc, la moto japonaise de Stéphane ayant refusée de redémarrer, c’est ce dernier qui nous supporte pour finir.

 

 

Le deuxième tour se passe sans trop d’encombre si ce n’est les arbres qui traversent sans regarder ou bien quelques tout-droit pour nous distraire, un salto contre un tronc dans un terrain de cross pour Freddo.

Notre compagnon de CH finira 1er au scratch …L2 . Freddo finit 38ème scratch et 14ème  Aquitaine en L2,Antoine finit 32ème scratch et 12ème Aquitaine en L1, je finis 60ème scratch et 21ème Aquitaine en L2.

Je remercie Stéphane pour l’assistance, et le moto club CAPSUD ainsi que Luz Bike pour sa confiance et ses conseils.

Au fait pas de cèpes dans les bois …

Prochain rendez-vous le 10 juillet à Monein pour la ligue

Sinon à la rand’Auvergne …

Mathieu

Retour haut de page

ENDURO DE PEYREHORADE Dimanche 5 juin 2011

 

Une poignée de Capsudiens se sont retrouvés ce week-end pour le traditionnel enduro de Peyrehorade sous un joli soleil printanier. Au programme un petit mais très sympathique parcours, une spéciale en ligne en sous bois et une spéciale banderolée dans un champ avec des appuis de folie. De quoi passer une superbe journée.

 

Une journée profitable pour les pilotes du moto-club CAP-SUD puisque en ligue 1 tout d'abord, Jean Michel vient sur cette épreuve après avoir posé les tétines au Trèfle Lozèrien le week-end dernier. Il est en grande forme, constant dans ses chronos, il réalise une très belle course avec une 11ème place scratch.

Steph et moi passons toute la journée roue dans roue, on prend notre temps en liaison et on s'amuse en spéciale ! Steph réalise une belle course, il se sent a l’aise dans la ligne mais perd un peu de temps dans la banderolée qui s’est défoncée au fil des tours, il finit à une jolie 20ème place scratch !

Pour ma part, la course se passe très bien. Je ne commets pas de faute dans les spéciales mais je manque de vitesse dans la spéciale en ligne ce qui m'handicape un peu. La spéciale banderolée est extra, un bonheur de rouler dans les appuis, ça me rappelle le championnat de France... Je termine 12ème au scratch (à quelques centièmes de seconde de Jean-Mi !), un peu déçu du résultat car je sais que je peux faire mieux.

En ligue 2, Christian Gallot était l'unique représentant du moto-club CAP-SUD ! La course se passe très bien pour lui, il roule à son rythme.

En ligue 3, Gilles et Vincent partent les derniers de leur catégorie ! Ils font la course tranquillement, se font plaisir et finissent l'enduro avec le sourire !

Voilà une bien bonne journée de passée avec toute l’équipe CAP-SUD... Ca fait du bien!

Je tiens a remercier pour ma part mon équipe de choc d'assistance (Laura, Charlotte et Baptiste), mon père qui n'a pas pu être présent mais qui m'a soutenu tout au long du week-end !

Merci aussi à Patrick Igoa qui ma renouvelé sa confiance... Et oui, une nouvelle moto arrive dans les semaines qui viennent... Mais ça c'est un autre épisode !

Antoine IPUY

Merci à Damien pour les photos

Retour haut de page

27-28 et 29 Mai 2011: 25ème Trèfle Lozérien

Après quelques recos, trois jours de moto et un peux de repos je vous envoi des nouvelles du 25eme Trèfle Lozèrien.

Nous étions cinq pilotes du pays basque a avoir fait le déplacement jusqu'a Mende. Deux pilotes de chez Cap SUD (Ithurburu JM et Gallot Christian), deux du moto club Errobi (Minjou Totte et Etchart Peio) ,et un du moto club des Deux Gaves ( Lascaray Michel). Après quelques recos on s'aperçoit vite que la sécheresse est présente et qu'il va y avoir beaucoup de poussière. Engagés avec des gros numéros (430), les deux premiers jours sont compliqués car le terrain est défoncé ....

Sinon le parcours est magnifique dans les gorges du Tarn et les paysages sont splendides. Par contre les liaisons sont difficiles, des belles  grimpettes en cailloux et aussi un bourbier, je pense le seul de la région que peut-être beaucoup de pilotes n'ont pas vu, mais un d'entre nous Peio pour ne pas le nommer l'a gouté et heureusement des gentils pilotes (qui ont eux pitié du menuisier) se sont arrêtés pour le sortir.

 

Un autre pilote du groupe (Michel) a eu aussi quelques moment de solitude dans la poussière mais a fini les trois jours avec une Gas Gas sacrement chiffonnée (D'ailleurs elle est a vendre!!!!).Bon sinon on a passé un super séjour et une superbe course. Je termine à la 94 ème place, Gallot 373 ème, Etchart 419 ème, Lascaray 421 ème et pour finir Minjou (qui revient tout juste de blessure) 431 ème.

 

Un grand merci a notre assistance Patrick Suissa qui a été au petit soin a Martine pour ces conseils en pharmacie et a Dany et mes enfant pour leurs patience à bientôt

Jean-Michel

Retour haut de page

Enduro de Licq 08/05/2011. Par Stéphane Arrachou

Bonjour à tous :

Ce weed-end , s'est déroulée la 2ème épreuve d'enduro du championnat de ligue d'aquitaine prés de chez nous en Soule à Licq Athérey

C'est un enduro renommé comme très DURE surtout par temps de pluie.

Ma famille m'a accompagné toute la journée et le beau temps était au rendez vous.

Pour ma première année en ligue 1, je portais le numéro 8 et j'ai pris le départ à coté des pilotes de bonne pointure donc le stress est monté.

 

Je m'étais procuré une 125 2 temps pour palier aux éventuelles difficultés Un tracé très technique avec 70 km et deux spéciales à parcourir 3 fois. La journée s'est très bien passée car j'ai pointé tout le temps à l'heure, et j'ai fait équipe avec Antoine et Jean-Michel en liaison.

Du coté des spéciales cela a été un peu plus compliqué car j'ai pris cette moto le matin de la course en n'ayant fait aucun entrainement

 

Mon résultat est au delà de mes espérances car je suis content d'avoir fini 23ème au scratch, Antoine  18ème et Jean-Michel  12ème.

Merci pour l'assistance à Gilles qui nous a accompagné tout au long de la journée ainsi qu'à Antoine Rendez vous le 29 Mai à St Exupéry les Roches ou 4 pilotes Cap-Sud feront le déplacement: Mathieu , Fredo , Antoine et moi-même

Stéphane

 

Enduro de Licq 08/05/2011. Par Mathieu Messen

 

Samedi, je rejoins Antoine pour le repérage de la spéciale banderolée avec une belle prairie à flan de montagne, où il m’indique de bons tuyaux afin de ne pas perdre trop de temps : quelques petits sauts, dévers …un saut après une compression que j’enroulerais… Tout ce passe bien, nous croisons Jean Mi et Christian avant une belle averse de montagne, et passons les contrôles. Le soir montage du pneu neuf à l’arrière, merci Seb’s.

Dimanche, grand beau temps et pas de poussière départ seul vers 10h46, je prends un bon rythme, quelques grimpettes et la ligne arrive pour le repérage, je vois deux motos en contre bas de la piste, ça commence bien, des montées façon pistes « Bardenas » toutes en glisse et des descentes free ride, noir de noir, en première sur les freins. Je rejoins Gilou au ch1 à l’heure en ayant ravitaillé homme et machine. Deuxième boucle cassante avec une belle piste de pierre à monter avant la banderolée. En haut, Damien et Gilou nous supportent. La spéciale se passe bien mis à part deux calages. Je rejoins le ch2 et retrouve Gilou pour ravitailler. Départ pour la ligne, motivé, sur-motivé peut être, quelques centaines de mètres après le départ, je sors en bas de la piste après avoir tapé quelques pierres mobiles pour un raccourci non signalé et tente une session free ride, bref je perds au moins 1 à 2 min dans la ligne. Mais surtout seul, je perds le rythme. Au CH, Gilou m’aide grandement et me remotive. Le dernier passage commence à taper, un peu de retard au ch3. Dans certaines portions du parcours, je me retrouve seul sur le parcours, y aurait-il des raccourcis …La banderolée se passe bien.

 

Je finis 46ème scratch et 37ème Aquitaine, et content d’avoir fini cet enduro physique mais faisable sans trop grande difficulté pour les L2 si ce n’est qu’il faut piloter avec la tête pendant toute la course et ne pas se déconcentrer…

Pour Christian, départ 10h30, au premier tour, il est contraint d’aider un pilote qui à quitté la piste et remonter la moto à 6 depuis un contrebas, bref des pions au CH. Le reste se passe bien « Un peu courbaturé et content d’avoir fait un bon second tour dans le rythme pour une reprise en ligue »

Christian fini 41ème scratch et 32ème Aquitaine.

Je remercie Gilou pour l’assistance sans qui je n’aurais pas fini ainsi, Antoine pour ces conseils et le moto club CAPSUD.

Prochain rendez-vous le 29 mai en Corrèze à St Exupery Les Roches avec Freddo, Antoine et Stéphane…

Mathieu

Retour haut de page

Un début d’année sportive en fanfare pour le moto-club CAP-SUD !

Dimanche 6 mars 2011 – Enduro Basco-Béarnais à Saint-Palais

 

Le célèbre enduro des poireaux à beau avoir changé de nom, il n’en reste pas moins qu’il est pour les moto-clubs locaux un des moments phares de la saison sportive en moto tout-terrain et le vrai lancement de la saison d’enduro. Pour notre moto-club qui vient en voisin, c’est aussi l’occasion de mobiliser les troupes et de transformer cette compétition en véritables retrouvailles dans une ambiance familiale et chaleureuse.

 

 

En ce dimanche ensoleillé annonciateur d’un printemps précoce, plus de 350 pilotes se pressent sur le parking de la salle Airetik à Saint-Palais, nouvelle ville d’accueil de cette compétition. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on ne peut pas manquer la tente CAP-SUD puisqu’elle trône à l’entrée du parc pilotes. Autour, on peut compter plus de 5% du plateau puisque notre moto-club compte une vingtaine de pilotes inscrits ! Si on ajoute à cette belle équipe les assistant(e)s et les accompagnateurs, c’est plus d’une trentaine de capsudiens qui fourmillent autour du café-croissant proposé par nos membres de la commission sport.

 

Une fois le café avalé, les tenues enfilées et la photo de famille réalisée, il est temps pour nos compétiteurs d’enfourcher leurs destriers pour 160 km de chemins et quatre spéciales. Les cadors sont sur les starting-blocks, les amateurs (poireaux) sont affolés, en train de rechercher leur casque ou de leurs lunettes et les assistances assistent tout ce beau monde en mettant de l’huile dans des rouages un peu grippés par la pause hivernale. Mais tout se passera pour le mieux. Il faut avouer qu’avec un tel soleil, de si beaux chemins et des paysages aussi grandioses, il serait difficile de se plaindre. Il y aura bien quelques gamelles et quelques soucis mécaniques mais rien de bien grave et tous nos pilotes arriveront à bon port avec, cerise sur le gâteau, de superbes résultats et notamment la superbe 8ème place au général de Jean-Michel ITHURBURU qui s’adjuge même la victoire dans sa catégorie National A/E2 (voir les résultats ci-dessous).

 

Mais tous les sportifs capsudiens n’étaient pas à Saint-Palais en ce dimanche et il est important de noter que le crossman de la bande, Jonathan DEKERLE, portait seul les couleurs du moto-club CAP-SUD quelques centaines de kilomètres plus au Nord, à Antagnac, pour l’ouverture du Championnat de Ligue d’Aquitaine d’Endurance tout-terrain 2011. Et bien lui en a pris puisque avec sa petite 250 cc 4T, il tient tête aux spécialistes de la discipline et termine à la 2ème place du général et remporte haut la main sa catégorie National A/E1. Un résultat de bonne augure pour la deuxième épreuve du championnat qui sera l’Endurance TT d’Orthez Béarn organisée par le moto-club CAP-SUD le 27 mars à Sallespisse !

 

Au final, c’est un superbe début de saison sportive que nous offrent les pilotes CAP-SUD sur les tous les terrains. Une saison que l’on espère bien sûr riche en résultats et pourquoi pas titres, mais surtout une saison que l’on espère avec toujours autant de bonne humeur, de solidarité, de franche rigolades et de bons moments partagés entre copains et en famille.

Merci à tous.

Le Prez

 

Classement général sur 347 pilotes au départ : 8ème Jean-Michel ITHURBURU ; 12ème Antoine IPUY ; 18ème Stéphane ARRACHOU ; 25ème Sébastien SAPHORES ; 31ème David GAITS ; 47ème Jean-Claude SARRAILH ; 58ème Benoit BRAULT ; 88ème Mathieu MESSEN ; 93ème Christian GALLOT ; 103ème Gilles CHAGUE ; 128ème Eric MOELLINGER ; 130ème Benoît GARDE ; 144ème Vincent PERSILLON ; 183ème Philippe JUNQUA ; 196ème Eric GOMES ; Non-classés : Jean-Philippe VIGNAUT et Denis LARTIGUE.

Classement Complet

 

Les photos des Cap-Sudiens en action ici

Retour haut de page

Enduro de Masseret; Février 2011

 

Article d'Antoine

Une poignée de capsudiens s'est réunie ce week-end pour disputer le premier enduro de la saison! C'est du coté d'Uzerche que la petite troupe s'est retrouvée ce samedi 26 février autour d'une bonne petite pizza au menu de ce midi!

Un temps très pluvieux nous attendait mais la joie de se retrouver était là! Stéphane, Fred, Mathieu, Damien et moi même étaient pressés de re-gouter au plaisir de la compétition!

Un samedi bien pluvieux à repérer une spéciale en ligne au milieu d'un bois typée mondiale avec des trous dans tous les sens longue de plus de 8 minutes et une spéciale banderolée tracer dans un champ en devers promettait de belles glissade. En fin d'après midi, une petite séance de mécanique pour certain, et tout le monde fini par passer le contrôle administratif!

Chacun de son coté pour dormir, une bonne nuit de sommeil attendait les pilotes!

Dimanche 27 février, 6h00, réveil difficile mais une bonne douche et c'est parti pour une longue, très longue journée!

On se retrouve au parc pilote sous notre bonne tente qui nous abrite d'un petit crachin désagréable!!!

On pourrais se croire à la montagne tellement il fait froid…

C'est moi qui prends le départ à 9h28 suivi de Damien qui fait son retour à la compétition et Stéphane qui est monté cette année en ligue 1!

Un ch d'une heure nous attend avec des temps serrés!!! Je pars avec clément Feyeux mon concurrent de toujours et son frère qui et monté de catégorie lui aussi… Je prends les reines du groupe, au programme des chemins détrempés, sinueux, deux montées pour les ligues 1 de folie et une cadence infernale!

On arrive avec 5 minutes d'avance, le ton est donné… Fred et Mathieu quand a eux partent tranquillement! Steph a du mal à se mettre dans le rythme, il pointe déjà en retard!

Le ch 2 plus long avec les 2 spéciales qui s'annonce tout aussi soutenu!

Pour ma part j'assure la premier spéciale banderollé et ça paye un temps dans les 30 sur 130 c'est pas mal! Tout le monde finit son tour tranquillement à son rythme mais la course s'intensifie déjà avec le retour de la pluie!

Le 2nd tour est très délicat, les chemins se défoncent, on perd Damien en cour de route qui crame son embrayage, et Fred qui ne s'est pas remis de la différence de température de ce pays… Et oui, il faisait meilleur sur l'ile de la Réunion! Mathieu quand à lui est sur-motivé!!! Il roule tranquillement, assure ses spéciales et tout se passe bien!

Je prends une petite minute de pénalité, dégouté mais je commence à avoir du mal à rouler!!! Steph continu tranquillement. Ce 2nd tour est très très difficile, on se prend la grêle, les chemins sont défoncés, j'assure les spéciales et je finis ce tour exténué déjà!

Je repars pour un 3ieme tour; mort, mais je suis content car j'ai distancé Clément qui s'est planté dans une montée, son frère a abandonné quand a lui! Beaucoup de personnes ont abandonné, et c'est difficile de rouler dans ce champ de bataille!

Je finis le CH vraiment exténué sans force et je pense à abandonner... Je me pose une dizaine de minutes le temps de bien manger et boire, et me remotiver!!!

Et je repars finalement pour finir ce tour. Steph à du mal aussi mais il serre les dents... La fin de course est très difficile, je suis tout seul à rouler, je fais les deux dernières spéciales à l'agonie mais je finis quand même cet enduro au mental!!! Steph finit lui aussi la course quelques minute après moi...

Fin de la journée...

 

Niveau résultats, je finis 54ème au scratch sur  130 au départs et Steph 58ème! On s'en sort finalement pas trop mal en finissant 13 au scratch Aquitaine et 15ème pour Steph. Des bons points pris pour le championnat tout de même!

Bravo à Mathieu qui finis 21ème au scratch et qui prend lui aussi des gros points pour le championnat!

Antoine

 

Article de Mathieu

Salut voici un petit aperçu de ce 1° enduro de l’année :

Je retrouve Fredo à Toulouse, tout juste revenu des îles pour partir vers Masseret à coté d’Uzerche. Tout ce passe bien, il pleut de plus en plus vers l’arrivée. Nous retrouvons Antoine et Stéphane pour une pizza et attaquer les spéciales: On commence par la banderolée avec une belle prairie en dévers, un trou, des zigouigouis dans un bois… Bref, du patinage en prévision. La ligne est une boucle dans un bois de sapins fraîchement coupés avec souches de chablis, dalles et racines plus ou moins régulières mais trop nombreuses pour moi.

 

Départ de la course vers 10h, j’essaye de suivre Fredo car le ch est serré, quelques grimpettes délicates et nous pointons au ch1 à l’heure en ayant ravitaillé hommes et machines. Deuxième boucle plus roulante où nous arrivons à la première banderolée, ça glisse beaucoup et ça se traduit par deux chutes. Je rejoints le ch2 avec un peu de retard et retrouve Fredo arrêté qui s’est légèrement blessé mais surtout manquait de sommeil …après être passé par la ligne, qui a déjà bien changé par rapport au repérage d’hier. Le deuxième passage commence à taper, un peu de retard au ch3. La banderolée est encore plus glissante suite aux averses de grêles et neiges fondues, une chute. Je croise des mecs à l’envers du parcours, un L3 me demande où est la ligne car il ne l’a pas fait au premier passage. Je passe la ligne en essayant de ne pas perdre de temps les bras et jambes tirent un peu. J’essaye d’appliquer les conseils « mets du gaz dans les ornières » mais la fatigue me fait faire des virgules de plus en plus grandes alors je calme et je rentre tranquille.
Je finis 21eme ligue2, et content d’avoir fini cet enduro physique, content de ce week-end pour Antoine 54eme en L1, Stéphane 58eme en L1, la moto de Damien ayant abandonné au deuxième tour.

Je remercie Fredo pour ses conseils en roulant, le stage de perfectionnement m’a permis de progresser et tous les conseils reçu de CAPSUD.

Matthieu

Retour haut de page

Jon Dekerle représente Cap-Sud au Touquet. 8 Février 2011

Vendredi 28 Janvier: Je suis en route pour le Touquet, pour ma 1ère participation à l'enduropale. Je suis arrivé vers 21h00 après onze bonnes heures de trajet. Bruno (mon père), Camille (ma copine) et Sarah (ma soeur) ont fait le déplacement pour me soutenir.



Samedi 29 Janvier: Le matin je suis parti aux vérifications avec mon ami Florent Gendron de l'ASM Pau Moto Verte. Grâce à une super organisation, deux heures après ma moto était en parc fermé, incroyable ! Je n'ai jamais vu une telle organisation. Vers midi je suis parti avec Florent regarder la piste. Le sable n'est pas du tout comme chez nous, il est très fin et compact, ce qui fait perdre beaucoup de puissance.


Dimanche 30 Janvier: Le matin nous sommes arrivés à la plage de Stella, vers 8h00 pour préparer le stand. A 10h00 un bus nous a amené (florent et moi) à Merlimont là où le départ était lancé.
Vers 12h15 je suis rentré en parc fermé, ma moto se trouvait dans les dernières, j'étais dans les milles vu que mon numéro de course était le 986 (N° en fonction de la réception des engagements). A peine entré dans le parc, je me suis jeté sur ma 250 YZF, je suis parti en poussant le plus vite possible et je suis arrivé à me faufiler dans les n° 600. C'était déja ça de gagné avant la ville, car, le parc fermé se situé en ville à 4 km de la plage. Vers 12h30 un prêtre est venu nous faire une bénédiction, bien flippant avant le départ !
Vers 12h45, ouverture des grilles en direction de la plage pour le départ.
A ce moment là, je passe en mode super-motard, jusqu'à la sortie de la ville. J'arrive à la grille au milieu des n° 400, pas mal le super-mot' !
13h00 ça y est!! La grille tombe, je pars bien et commence un slalom au milieu des autres pilotes, fond de 5 sur 1 km. Le circuit est un peu verglacé, très typé cross.

 


Au bout d'une heure de course, je m'arrête au stand pour ravitailler. J'ai de bonne sensations, la piste est top. Mon père me dit alors que je suis 95ème. Je repars surmotivé !
Ma seconde heure de course se passe plutôt bien, pas de chute, rien. Lorsque je m'arrête pour le seconde ravitaillement, je suis 66ème.
Dernière heure, la piste est très trouée, c'est alors qu'en pleine ligne droite, à fond de 5, je percute un CRF : gros par-devant, silencieux cassé, guidon tordu. Je repars tant bien que mal jusqu'au stand où je perds environs 5 minutes pour réparer mon pot. Me voila reparti et à la 116ème place, je remonte 96ème et passe la ligne d'arrivée. 100 mètres après, le moteur casse ; Quelle chance !!!



Je suis allé au bout de cette superbe course et je tiens à remercier mon père pour l'assistance, ma copine pour le panneautage et le prêt de sa moto, ma soeur pour les photos, Yacco, le moto club Cap-Sud et tous mes partenaires.

L'année prochaine, je serais de nouveau derrière la grille et cette fois-ci avec un 450 ! En espérant finir dans les 50 premiers...


Jon DEKERLE

Retour haut de page

Hossegor depuis les stands avec notre "Paddock Girl" de choc! Mercredi 26 Janvier 2011

 

Bonjour à tous les capsudistes (capsudiens, capsudistes... pour moi c'est kif-kif, mais j'avoue préférer "capsudistes"),

 

Votre préz adoré m'a demandé, si je le souhaitais, de donner ma vision d'une course, vue depuis les coulisses, en tant que compagne de pilote.

Putain, enfin un homme doté d'un semblant d' "intelligence" qui laisse la parole aux femmes!

Chef oui chef!!! Je m'exécute!!!

 

Je me présente: mad'moiselle X, celle qui partage, avec courage et bravoure, la vie de m'sieur 69. Oui oui, j'ai bien dit "avec courage et bravoure"!!! Car ne vous y méprenez pas... aussi petit soit m'sieur 69, mais de taille sont son exigence et son perfectionnisme... 

Voici mes 10 règles d'or:

 

Ma règle n°1: Rester zen

Explications: Une course pour m'sieur 69 (et pour mad'moiselle X par la même occasion) ne commence jamais le jour J. Ce serait trop beau...

Tout débute, quelques semaines plus tôt, par une dure et intense préparation du pilote. Moi, je la nomme l'étape "prépa physique"

D'interminables et périlleux entrainements hebdomadaires au cours desquels mon Dave s'acharne, des heures durant, dans le sable, dans le froid, parfois sous des pluies battantes voire torrentielles, d'autres fois sous un soleil de plomb et une chaleur torride (j'en fais un peu trop non là?!)... pour tenter d'apprivoiser sa jolie mais néanmoins sauvage monture (non non, je ne parle pas de moi mais bien de sa moto)

 

Ma règle n°2: Garder son self-control

Explications: Non satisfait de sa "charriote", comme la nomment certains (Salut à vous mi jefe Xabi!!!), Dave passe à l'étape "bichonage". 2 phases composent cette étape.

La première est le passage par l'atelier mécanique. Là, cette belle bête indomptable se laisse tripoter par les doigts agiles du professionnel avisé qui, à force de réglages et autres graissages, finit par rendre son petit moteur rutilent. Vroum vroum!!!
La deuxième est le passage par l'atelier gommettes (c'est comme ça que moi je le surnomme) durant lequel Dave use de dextérité et de concentration (il use mon sèche-cheveux aussi!). Eh hop! D'un coup de baguette magique, mais après de longues heures passées (l'air de rien) entre les doigts de fée du "Big" Boss, voilà que la "charriote", brillant de mille feux, sort du garage belle comme un camion avec ses autocollants tout neufs.

Tout ce temps passé rien que pour elle!!! Elle en a de la chance, elle!

"Hey, David, moi aussi j'aimerais bien passer entre tes mains!"

Elle fait sa maline quand je lui passe à côté...

"Tout est d'origine" qu'il dit le Dave! Pffffffffffffffffff, tu parles, elle est refaite de partout celle-là aussi!!! 

 

Ma règle n°3: Adopter la cool-attitude

Explications: Les jours passent, le jour J approche, l'homme et la machine semblent enfin prêts.

Mais voilà que mon Dave chéri revêt un déguisement on ne peut plus curieux, celui de Zébulon. Vous connaissez Zébulon dans le Manège Enchanté? Tournicoti, tournicoton!!!

Après l'homme invisible, c'est une puce que j'ai à la maison!

 

Ma règle n°4: Faire comme si

Explications: C'est à la date fatidique que l'angoissée entre en jeu. L'angoissée, c'est moi.

Le jour J est arrivé! Oh bordel!!!

Réveillée aux aurores (comme d'hab), mad'moiselle X alias Angoissgirl prépare au pilote un bon p'tit déj (comme d'hab)... mais pas trop copieux car môsieur a l'estomac un peu fragile à quelques heures de la course.

"Alors mon p'tit canard, tu as bien dormi?" Hihihi!!!

David se lève, se débarbouille et enfile cette fois-ci l'habit de Stressman.

Pas un commentaire... L'appart est silencieux...  L'ambiance est pesante... jusqu'à ce que se fasse

entendre un petit "Tu veux pas un autre café?", de ma voix douce et tendre...

Mais merde, il est où?... "David, t'es où?" Bein aux toilettes!!! Quelle question!!! Je vous rappelle que mon petit canard a un très bon transit intestinal dû à la pression.

C'est le moment pour lui de partir, en claquant la porte. Oups! Désolée mes voisins!

Et c'est à cet instant précis que le stress s'empare de moi.

 

Ma règle n°5: Servir le pilote

Explications: J'arrive enfin à Hossegor, après quelques petits demi-tours je l'avoue.

Bon, là ça déconne plus! Le départ est dans moins de 2 heures.

"Tu veux manger qqchose?" "Tu veux un café?" "Tu veux boire qqchose?" "T'es sûr que tu ne veux rien?" "Et toi Juju tu veux rien?" "Bon, moi je vais aller boire un café, personne n'en veut?"...Non seulement je suis stressée mais en plus je suis stressante.

Bon, il vaut mieux que je la ferme et que je prépare les remontants.

 

Ma règle n°6: Epauler le pilote

Explications: L'heure a sonné.

"Je te veux dans le stand à mon premier ravitaillement!"

Oh putain!!! Là, j'ai pas intérêt à ramener ma fraise!

"Chef oui chef!!!"

 

Ma règle n°7: Assister le pilote

Explications: Eau, compote, nettoyage du masque.

Je joue mon rôle avec sérieux.

Il faut bien que je serve à qqchose quand-même!

 

Ma règle n°8: Ne pas quitter le pilote des yeux

Explications: "Il est là, il est là!"

"Là, là, il arrive, il arrive!"

"Tu l'as vu là? Il vient de passer!"

"Là, tu le vois, c'est lui là!"

Pardon Juju...

 

Ma règle n°9: Prendre des photos

Explications: Cette règle, en fait, je dois l'appliquer à partir de la règle n°5.

Et oui amis capsudistes, m'sieur 69 fait partie d'une espèce très rare, en voie de disparition, parmi laquelle les congénères aiment se voir en photo.

Chuuuuuut... ne lui dites pas que je vous ai dit ça, c'est un secret qui doit rester entre vous et moi...

 

Ma règle n°10: Réconforter le pilote

Explications: "J'ai subi cette course." "Je n'y étais pas." "Je pensais faire mieux au classement"...Et blablabla, et blablabla... ça c'est lui.

"On ne peut pas être au top à chaque fois." "Tu as terminé la course, qui plus est entier, c'est le plus important." "Ne te plainds pas, certains n'ont pas franchi la ligne d'arrivée." "Moi, je suis fière de toi."...Et blablabla, et blablabla... ça c'est moi.

C'est l'heure de rentrer, mais avant, il ne faut surtout pas oublier de passer la monture au lavage. Et oui, tu comprends, le sel c'est mauvais pour sa robe... et moi de lui dire tout bas "Mouais, t'as vu ta gueule, c'était pas la peine de faire ta maline dans ma règle n°2!"

Enfin de retour à la maison, le champion est choyé par sa dulcinée (cette fois-ci, c'est mooooi la dulcinée! Nananananèèère!!!): un bon petit bain chaud bouillonnant, un bon petit repas, un bon petit massage... et un bon petit remontant avant une bonne nuit de sommeil...

 

Tout ceci est bien mérité, n'est-ce pas?!

 

N'empêche que MON champion il me fait vibrer grave!!!

 

Mad'moiselle X

 

Galerie Photos Ici

Retour haut de page

Grayan vue de l'intérieur avec du sable dans les lunettes! Le compte-rendu survolté de Dave; 13 Janvier 2011

 

Lien photos ici

 

Samedi 8 janvier 2011: Départ d'Anglet

15H00: j'arrive chez Juju, à l'heure, comme prévu. Celui-ci, à la bourre, est parti promener son toutou. Je me dis "quel con ce cleps..."

16H00: on part enfin...

16H15: demi-tour, j'ai oublié mon portable dans le canapé de Julien.

16H20: on part enfin bis.

18H40: j'envoie un texto à mon cher président pour lui demander à quelle heure finit l'enregistrement. Réponse: 19H00. Allez, course poursuite avec le temps pour y arriver. Ca commence...

19H04: enfin là-bas. Gégé, Seb et Gilles m'accueillent comme un "champion".

21H00: on décide, avec mon compère, d'aller dîner... euh, non, rectification... on décide d'aller d'abord boire quelques bières, puis manger.

22H30: de retour au camping, on manque de s'embourber dans ce fichu sable. On trouve une belle place, on vide le camion afin de préparer notre couchage, et on boit une dernière binouze.

22H35: Extinction des feux.

9H00: je me réveille en sursaut, et là, mon ventre me dit le reste... heureusement que les toilettes du camping sont habituées à voir passer du monde... je croise Gégé et il me dit que le départ de la course est à 11H30...donc, il ne me reste plus que 2H30 avant d'en chier.

9H30: fin du p'tit déj.

10H00: contrôle de la moto... impec, elle est d'origine.

10H30: mon compère et moi partons monter la tente, mon préparateur physique Seb nous a gardé la meilleure place du stand, celle juste en face de la sortie. Super! Je me dis en moi-même que je ne vais pas me perdre cette année, comme à mon habitude...

11H00: je pars m'échauffer avec mon ami PQ... Faites gaffe les nudistes car en bordure de la dune il y a une bombe marquée de mon ADN...

11H25: je me change pour revêtir les couleurs de mon cher club préféré!

11H30: débreifing, coaché par notre Gégé adoré! (bises à ta femme!!!)

11H40: j'ai rien entendu, j'ai fait que blaguer!

11H50: départ pour la plage... j'ai peur... j'ai les tripes vides... mon cerveau est resté dans le camion... et en face de moi, une magnifique plage de 300 kms avant le holshot... Oh putain!!!

Départ - 12H00: la corde enfin par-terre... j'ai déjà passé ma dixième vitesse. A ce moment précis, je regrette mon 450 qui m'aurait permis de souder d'avantage sur la plage.

12H03: 100 types dans le goulet sont en train de faire des châteaux de sables. Mon instinct baxurdia me fait foncer, et là, les Champs Elysées s'ouvrent à moi...

12H06: j'arrive dans les bois... non non, pas derrière chez moi, pas non plus pour aller aux cèpes, mais à la plus belle endurance de sables! ... J'ai le masque plein, j'ai l'impression de ne pas avoir ouvert les volets de l'appart. 

1er tour: j'ai mal aux bras... tant pis, je fonce... mais putain, j'y vois rien!

2ème tour: Premier ravitaillement. Mon compère et Carole sont là, tels que je les ai laissés au départ... Juju content... Carole angoissée... Un masque propre, une flèche dans le cul... Ah merde, on n'est pas dans une course cycliste... sans oublier le plein d'essence, de l'eau et une compote.

3ème tour: la piste se défonce de plus en plus, surtout dans les bois. Il commence à y avoir des vagues comme sur la plage.

4ème tour: c'est pire!

5ème tour: ce ne sont plus des vagues, c'est un tsunami!!!

6ème tour: Deuxième ravitaillement. Juju, excité comme une puce... Carole radieuse, mais toujours angoissée... et moi qui commence à piquer du nez. Juju me glisse que je suis bien classé... Oh con!!! ... un masque propre, le plein d'essence, de l'eau et une compote... et un joli sourire de ma dulcinée... et me voilà reparti avec ma flèche dans le cul, encore plus motivé que jamais... Je repasse mes cinquantedouze vitesses, mais il m'en manque encore, les avions de chasse me font trembler les cotes en me doublant.

7ème tour: C'est Tcher-playmobil !!! La piste et les pilotes...

8ème tour: Je pense à un truc... Putain, je serais mieux en train de siroter une bonne bière.

9ème tour: Troisième et ultime ravitaillement. J'ai la caisse, putain j'ai la caisse!!! Juju m'annonce qu'il ne me reste plus qu'un tour à faire. Ohlala, j'ai peur... Je sens que je vais couiller chef! ... me voilà reparti pour mon dixième tour... 300 kms de plage... cinquantetreize vitesses passées... je me fais toujours déposer sur la plage... mais par contre, je claque des places une fois dans les bois.

10 ème tour achevé: enfin!!! ... je suis détruit, mais heureux... et je ne suis pas le seul...

Résultat de la course: 70ème au scratch - 8ème en 250 4 temps - 1er en NCBE2.

 

Je remercie mon compère Juju, ma photographe préférée, Gégé pour le support papier, Seb mon préparateur physique attitré et enfin Gilles pour la bière.
 
PS: A tous les "Capsudistes", il y a dans le Médoc le plus grand camp naturiste de France!!! C'est quand tu veux pour organiser un bus Gégé!!!

Dave

 Retour haut de page

Cap Sud dans le sable Médocain... 9 Janvier 2011

Dimanche 9 janvier, se déroulait la seconde épreuve du championnat de France des courses de sable, la Gurp TT à Grayan L'Hôpital, à la pointe du Médoc. Depuis plusieurs années, quelques membres de notre moto club font le déplacement pour donner un coup de main au moto club des Esteys pour cette magnifique et titanesque organisation. Cette année, les 2 habitués, notre prez Gégé en tant que directeur de course et Seb Fournier en tant que commissaire sportif, et moi même, le  petit nouveau en tant que marshall.

Samedi, rendez vous donné à 7h45 chez le prez pour un premier ramassage, suivi d'un second chez Seb.F puis retour sur Cassaber chez Seb.S pour récupérer la tente cap sud pour nos 2 pilotes présent, David Gates, monsieur "69" (ne rigolez pas, vous comprendrez plus tard) et John Dekerle

Les 3h00 de route sont avalés comme qui rigole, et nous arrivons sur place vers 12h00, juste à l'heure pour mettre les pieds sous la table ! Sur place, nous retrouvons Jean Pierre Ipuy, qui officie en tant que "superviseur" pour permettre à l'organisation d'avoir un œil extérieur sur tout ce qui concerne le circuit et la course.

13h30, il est temps pour moi de décharger l'YZ de la remorque et de me prépare, Jean-Pierre lui est déjà prêt avec sa 390 Husaberg mis à disposition par Baines moto (Antoine je crois que ton père a craqué), et il m'attend pour aller faire les premiers tours de roue sur le circuit sur lequel il reste quelques points à peaufiner. Et ces premiers tours de roue, je vous l'assure, ils sont "magiques", une plage vierge de traces, le soleil, et juste nous et nos motos, nous sommes les tout premiers à rouler sur le circuit, un moment privilégié !

Mais n'oublions pas que nous sommes là pour bosser, rubalise, bottes de paille, sécurisation du circuit et quelques modifications sont au menu, l'après midi passe à grande vitesse, il est 18h30 et il fait nuit noire quant nous posons les motos. Gégé et Seb quant à eux, ont eu droit à leur paperasse habituelle, réunion, contrôle administratif et technique. John est là, il a passé les contrôles sans aucun problème, mais à 19h00, heure limite pour le contrôle administratif et technique, toujours pas de David Gates !!, monsieur se traine la b..e sur les routes médocaine, et il aura fallu que notre Gégé use de tout son charme pour convaincre les belles demoiselles de l'administratif d'attendre que notre Dave national pointe le bout de …son nez !!! à 19h15.

Il est maintenant l'heure d'aller manger, et on peu dire que le moto club des Esteys sait recevoir, soirée au casino de Soulac sur mer, avec un excellent repas, du bon pinard médocain, et un léger digeo pour digéré donc, et devinez qui que c'était les derniers partis faire dodo, ????

Une nuit de sommeil et quelques ronflements plus tard, les cloches sont plus matinales que le réveil, et à 7h30, nous nous retrouvons autour d'un petit déjeuner. Dans la nuit, le temps a changé, rafale de vent, pluie, le moral en prend un coup, le circuit a du subir les assauts du temps!! Allons voir ca........ à 8h30, en tenue et sur la moto, il y a du boulot sur la plage pour nous, l'océan a modifier la plage, trous, marche, vague de sable, tronc, l'équipe de pellistes au commande des chargeurs a du boulot, Jean Pierre et moi essayons de matérialiser au mieux les dangers, et à une heure du départ, tout est prêt pour recevoir les 450 pilotes, Gégé valide le circuit avec la commission des pilotes.

12h00, j'ai l'honneur de faire le tour d'ouverture avec Jean Pierre, un dernier tour de vérification pour permettre à la direction de course de donner le départ. (pour rappel, c'est Fred Luberriaga qui avait fait cette même ouverture en 2010)  A 12h30 précise, le départ est donné aux 450 pilotes présents, le bruit des moteurs au départ est impressionnant, c'est parti pour 3h00 de course. Milko Potisek réalise le holeshot, suivi par Jean Claude Moussé. La course se déroule sans problème, et nos deux Capsudiens engagés réalisent une belle course régulière dans les 70 premiers, mais au 3/4 de la course, John doit abandonner sur problème mécanique, après avoir cassé et perdu son collecteur d’échappement  alors qu’il était en bagarre pour un podium dans sa catégorie NCA E1.

 

A son dernier ravitaillement, Dave est 73ème , et il reste 30 min de course, il terminera à la 69ème  place ( qui ne pouvait aller à personne d’autre que lui), et surtout, il gagne dans sa catégorie premier NCB  E1  BRAVO !!!!!!!!!!! Pour ma part, j’ai pu vivre la course de l’intérieur, tout en assurant le rubalisage et la sécurité, mais aussi bien me faire plaisir au guidon de ma 250 YZ. Une fois la course fini, il nous revient également de faire le tour de fermeture, le circuit découvert le samedi après midi ne ressemble plus du tout à celui du dimanche soir, il est totalement défoncé. Les organisateurs auront du boulot pour le remettre en état !!!!!!! Nos deux officiels de choc ont bien fait leur travail, la course s’est déroulée sans aucun problème. 

Il est maintenant temps de rentrer chez nous, ce fut un weekend end exceptionnel, dans un rôle privilégié, un grand merci à Laurent Cluzeau-Bon et à toute son équipe du moto club des Esteys pour leur accueil et leur gentillesse, je re-signe pour l’édition 2012. Un grand merci également à Jean Pierre Ipuy pour m’avoir pris sous son aile durant tout le week end, (Antoine,  prochaine sortie Cap Sud, tu nous l’amènes) 

GILLES

Retour haut de page

Préparation du circuit de Sallespisse; 4 Janvier 2011

 

La fin d'année a été bouclée avec un énorme travail de réfection du circuit. En effet, Stéphane et Sylvain s'en sont donnés à coeur joie avec leurs mini-pelle et bobcat. Ils ont fait un boulot considérable en préparant le circuit de bout en bout. Un grand merci à Stéphane renforcé par l'expérience et la compétence de Sylvain le traceur de l'endurance de Guiche. Les ornières ont été rebouchées, la piste nettoyée, et la montée de l'entrée du bois a été doublée par un by-pass. Les retenues d'eau ont été canalisées et évacuées vers les fossés ainsi que les sources. Reste à bien laisser reposer tout cela. Prochain RDV, nettoyage de l'espace spectateur le long du fossé avec Hervé

Fredo

  Avant / Après

 

Retour haut de page

Un début d’année sur les chapeaux de roues: Première sortie TT de l’année (version trail) – Dimanche 2 janvier 2011

 

Voilà une année 2011 qui commence bien ! C’est ce que la plupart des 14 participants à cette 1ère sortie de l’année devaient se dire en rentrant chez eux une fois de plus à la nuit tombée. Il faut dire que pour un moto-club, elle ne pouvait pas mieux commencer. Quoi de mieux qu’une belle balade TT dans les montagnes du Pays-Basque avec quelques potes pour débuter l’année de la bonne roue ? En voici le récit vu côté trail, c’est à dire le meilleur !!!

 

La fin d’année dernière ayant vu notre calendrier capsudien légèrement surchargé, c’est avec un à propos fort bien venu que notre tout nouveau Vice-Prez, Seb Saphores lançait : « Et si on se faisait la première sortie de l’année ? ». Ni une, ni deux, le parcours était défini, les invitations étaient lancées et le restaurant réservé. Bravant la fatigue et la crise de foie ( !), 14 capsudiens se retrouvaient en ce premier dimanche matinal de la nouvelle année en haut d’une montée boueuse dans le brouillard et le froid par un temps digne d’un mois de … Euhhh… Janvier ???

 

Deux heures plus tôt, j’étais en train de faire ronronner ma 8GS devant la porte de Fred C. qui, victime du bug de l’an 2011 n’avait pas pu compter sur son I-phone pour le sortir d’un sommeil bien mérité après tant d’excès. Le temps qu’il saute dans sa tenue de chevalier des temps modernes et nos amis Cricri et Mitch nous avaient rejoint. Il ne nous restait plus qu’à viser Estérençuby pour espérer recouper la trace des enduristes partis de Saint-Jean Pied de Port une heure plus tard (bande de lopettes !).

 

Un brouillard à couper au couteau, des routes et des pistes détrempées, il en faudrait plus pour nous arrêter et tel le métronome, nous recoupons les trajectoires parfois incertaines de nos enduristes en train de jouer avec les cochons dans la célébrissime montée du même nom (enfin, presque tous !!!). Après nous être congratulés et accessoirement chambrés, c’est en troupe que nous avons gagné les sommets passablement enneigés. Et si le brouillard et la pluie ne nous avaient pas arrêtés, la glace a bien failli y arriver. Je ne parlerai pas des couards d’enduristes qui nous ont lâchement abandonnés à notre triste sort en évitant la difficulté mais de vos 4 mousquetaires prêts à se transformer en véritable bobsleigh de 250 kg dévalant tant bien que mal et plutôt mal que bien deux kilomètres d’une piste en descente recouverte de 5 cm de glace. Deux kilomètres de calvaire qui auront eu raison de notre enthousiasme et surtout de notre pauvre Fred bien secoué par un triple-lutz piqué récompensé par une nuée d’étoiles autour de la tête…

 

Prêt d’une heure plus tard et après avoir retrouvé son esprit (je sais, c’est facile), nous avons rejoint la troupe d’enduristes restés solidairement … devant la cheminée du restaurant (bande de lopettes 2 !) chez Menta à Esnazu, Histoire de ne pas dépareiller avec le début du week-end, nous nous sommes remis de nos émotions autour d’un repas « léger » composé d’une garbure, de boudin piperade, de gigot d’agneau avec des frites et de quelques gâteaux maison !!! De quoi repartir chargés à bloc, au propre comme au figuré !

 

Dehors, le temps y a mis enfin un peu du sien en s’éclaircissant quelque peu, nous permettant d’admirer enfin la superbe vallée des Aldudes. Cela nous donne des ailes et ni une, ni deux, nous attaquons les chemins habituellement dédiés aux lop… enduros. Ce n’est définitivement pas la journée de Fred qui s’en voit des croix pour gagner les sommets alors que notre Mitch nous bluffe carrément en emmenant plutôt facilement son bestiau sur les hauteurs sans même lui faire brouter l’herbe fraîche. Il faut dire, que 120 KG (sans compter le dernier repas) et presque 2 mètres, ça aide à bien coller la moto au sol !

 

De passage à Saint-Jean Pied de Port le temps de voir que les enduristes ne sont toujours pas de retour (bande de lopettes 3 !), nous continuons notre virée sous un petit crachin bien glacial qui ne nous empêchera pas de gravir encore quelques montagnes avant de rentrer. Faut dire qu’on ne rentre pas en voiture avec le chauffage à fond, nous ! (bande de lopettes 4 !). Enfin, le chauffage pas pour tous, hein Seb’S ? C’est peut-être pour  ça que vous êtes arrêtés chez Steph, pour vous réchauffer ??? En tout, cas, les 4 courageux sur leurs fiers destri… Trails, ont bravés les éléments pour rejoindre Salies à moto et même Saint-Faust pour Cricri, bien sûr, à la nuit comme il se doit lors d’une bonne sortie CAP-SUD ! On est pas des lopettes nous !!!

 

Merci à tous pour cette super journée qui augure d’une excellente année 2011.

Le Prez

 

Duel de pigiste...! La rando vue par Fredo du côté des enduristes.

 

Le temps est brumeux et la légère bruine ne décourage pas les Capsudiens en ce lendemain de fête de l'an. Les ventres sont encore bien remplis et le repas à l'hôtel Menta n'augure pas un répit de ce côté là ! L'organisation est toujours aussi bonne et Seb.S prépare le Café au groupe présent, groupe que j'aimerais revoir plus souvent aussi nombreux avec nos top-pilotes.

Bienvenue à Jean-Philippe notre nouvelle recrue qui nous montrera toute la journée que l'on peut toujours rouler et de fort belle manière avec une vraie moto après 40 ans (un enduro quoi !)

 

Seb.F fait l'ouvreur et nous partons bon train histoire de nous réchauffer. Le tiroir devient vite inutile tant le groupe est homogène. Les premières difficultés arrivent et tous le monde s'en sort plus ou moins bien. Faut dire que l'altitude ainsi que le mauvais temps a fait ratatouiller certaines motos à carbu dans la montée des cochons (je vois que ça !!). Pas comme les motos pour aller chercher le pain équipées d'injection et de poignées chauffantes ! Le côté Espagnol sera des plus aléatoire avec pas mal de neige (font pas des chaines pour les trails?)

On trainera un moment à admirer le paysage mais peine perdu, les trails sont pas encore arrivés au resto ! Après un excellent repas le groupe d'enduriste se résigne à changer d'option et un retour vers Valcarlos s'annonce prudent. Le temps qui s'est un peu dégagé nous permettra d'admirer nos montagnes favorites. La fin se fera par la route pour éviter panne sèche et jardinage nocturne dans la neige.(nous aussi on vieillit, j'ai même un trail à la maison....ouuuuh) De retour nous serons accueillis par Marie-Pierre et Stéphane pour un apéro bien mérité après une journée d'enduro (on n'a pas besoin de tisane en rentrant nous).

Merci à tous, on remet cela très bientôt (avec les trails bien sûr, on vous aime !)

Fredo

Retour haut de page

Une AG pas trop AGitée

Assemblée Générale Elective 2011 Samedi 17 Décembre 2011 - Casino de Salies de Béarn

A quelques jours de Noël, les membres du moto-club CAP-SUD étaient invités à participer à l'assemblée générale 2011 organisée chez notre fidèle partenaire, le Casino de Salies de Béarn.

Alors que certains faisaient leurs dernières amplettes ou goûtaient avec le Père Noël, une trentaine de membres et une dizaine de sympathisants se retrouvaient pour préparer l'avenir de notre association.

Je me chargeais de faire le bilan moral d'une année forte en émotion et pleine de réussite. L'énorme succès du SMF, la création du parcours éducatif de Salies et l'installation de l'école moto de Damien, la réussite de l'endurance TT Orthez-Béarn, la renaissance des raids touristiques à moto, l'engagement des nôtres pour aider les organisations locales, les superbes résultats de nos sportifs... La liste des actions du moto-club CAP-SUD en 2011 serait trop longue pour contenir dans cet article.

Une belle année donc qui aura vu notre moto-club réunir plus de 80 membres actifs et des centaines de bénévoles pour mettre en place et organiser nos diverses actions.

Une année qui aura aussi mis en avant la difficulté pour notre petite structure bénévole à trouver les financements nécessaires. Heureusement, notre moto-club peut compter sur ses fidèles partenaires financiers ou matériels sans qui rien ne serait possible.

Malgré tout, le seul point noir de cette année restera le déficit financier de l'exercice 2011.

Mais cela ne freinera pas l'enthousiasme de nos troupes qui au moment d'évoquer les projets 2012, se rangeront toutes comme un seul homme derrière leur président.

Un président qui après 12 années de présence tire sa révérence. Je ne le fais pas de gaieté de coeur mais mes nouvelles responsabilités professionnelles au sein de la municipalité salisienne s'accomoderaient difficilement avec la présidence d'une association comme la notre.

Pour autant, l'important travail effectué avec le comité directeur et l'engagement des membres du bureau aura eu raison de ces difficultés.

Au final, les 16 places du comité directeur auront trouvé preneurs avec même 3 petits nouveaux : Antoine IPUY, Stéphane ARRACHOU et Mathieu MESSEN. Et pour diriger tout ce beau monde, une personne fera l'unanimité en la personne de Gilles CHAGUE qui présidera dorénavant à la destiné du moto-club CAP-SUD.

Une page se tourne mais l'histoire est loin d'être terminée. Et quand on voit l'entousiasme des bénévoles, les propositions de projets qui fusent ou les jeunes motards qui viennent à notre rencontre, on peut même penser que l'avenir sera rose !

Rose, couleur de la féminité qui après avoir apportée un premier titre national au moto-club CAP-SUD avec le titre de championne de France de montée impossible de Camille DAMBAX, sera la couleur de l'avenir avec l'intégration de Manon GIROIS, jeune pilote de 17 ans, vice-championne de France de motocross féminin et qui débutera en enduro en 2012 sous les couleurs de CAP-SUD.

Pour ma part, comptez sur moi pour aider Gilles et toute l'équipe à garder le bon cap. Plein Sud bien sûr !

GG

Retour haut de page

La dernière de l’année 2011

Comme à chaque fin d’année, les membres du moto club se réunissent entre eux pour une dernière balade en moto. Encore une bonne occasion pour se retrouver, mais surtout l’occasion de faire un bon coup de moto entre potes avec une bonne table à l’heure du casse croute.

Prévue depuis longtemps, cette dernière de l’année n’aura pourtant pas rassemblé un grand nombre de participants, cette année, seulement 7 enduristes se donnent rendez vous à St Palais, notre point de départ du jour. Sont au départ, Denis Lartigue et  Bibi Junqua nos deux pacsés du jour, Fredo Lub  Garmin, Vincent Persillon  la durite, Xav P la gachette,  Stephane le frangin de Fredo et moi fuite d’huile. Départ à 9h30 après un bon café pris à l’hôtel de la paix ou notre ami Seb S viendra nous faire un petit coucou. Cap au sud ! Direction Larceveau, Suhescun, les vignes d’Irouleguy, St Pean Pied de Port, Lasse, Baigorry, des pistes que nous connaissons, mais sur lesquelles nous prenons beaucoup de plaisir à rouler, même si la pluie des derniers jours a rendu le terrain un peu glissant/ Mais le soleil est là, et la bonne humeur aussi ! c’est bien là le principal, Fredo notre Garmin connait la trace comme sa poche et nous mènera à Bidarray, devant l’hôtel restaurant Noblia ou nous avons réservé notre table du jour, une petite pause s’impose, une mousse, une bonne garbure, cuisse de canard ou poulet basquaise arrosé d’un petit Marqués de Caceres et pour finir un vrai gâteau  Basque, qui dit mieux ?  Les plus anciens du groupe auraient bien fait une petite sieste, mais pas question, il est 15h00, et dans moins de 3h00, il fait nuit, va falloir essorer la poignée. Nous repartons sur un bon rythme malgré des estomacs un peu lourd. St Martin d’Arrossa, Osses, re-Suhescun puis retour au plus court, car c’est certain, si nous restons sur les chemins, on finira à la nuit noire. Petite pause mécanique, le 300 de Vincent nous fait des signaux de fumée, mais heureusement l’Opinel de Denis aura raison d’une durite capricieuse !  17h30 nous revoilà à St Palais, un petit passage par le comptoir du foirail et il est l’heure de se dire à bientôt. Encore une bonne journée passé avec les copains et sur la moto, c’était la dernière sortie de l’année. C’est bien connu, les absents ont toujours tort… tant pis pour vous, mais promis, y en aura beaucoup d’autres …

Gilles

 

Retour haut de page

 La journée des Ami(e)s, édition 2011

Cette année, le rendez vous est donné au col d’Osquich, au restaurant du col que nous connaissons bien, puisqu’il est le point de ralliement de nombreux raid Cap Sud. L’automne a été  beau et chaud, mais pas de chance pour nous, ce weekend, il pleut, et vraiment beaucoup ! déjà le samedi, certains auront essayé de se trouver des excuses irrecevables  pour ne pas avouer qu’ils ont simplement  peurs de l’eau !  Un moto club de TT qui roule que quant il fait beau ?, que néni, qu’il pleuve ou qu’il neige, on roule, donc on marche. Il est 9 heures, tout le monde ou presque « toujours des retardataires » se retrouve autour d’un bon café bien chaud, tandis que dehors, il pleut toujours. Une foi les derniers courageux arrivés, tout le monde s’équipe de son plus beau K-Way et c’est parti pour plus de deux heures de marche sur les hauteurs d’Osquich jusqu'à la chapelle St Antoine. Malgré un ciel très chargé, la pluie s’est calmée, et c’est avec le sourire et la bonne humeur que nous marchons sur la piste à un bon rythme. Une petite pose récupération et photos devant la chapelle, puis retour par la trace que nous connaissons bien en moto, mais qui s’avère très glissante et boueuse à cause des fortes pluies, et sans parler des ronces qui empiètent sur le chemin, du fait que plus grand monde ne roule par ici ! Encore une preuve que l’enduriste est utile dans la survie des chemins.

Midi pile, retour devant le resto du col, tout le monde se retrouve devant le comptoir avant de passer à table, ou chacun y trouvera son bonheur, fois gras, anguilles, palombes pour certains ou pièce de bœuf pour d’autres,  quelques histoires et tout cela arrosé d’un bon Irouléguy, un bon dessert et un café plus tard, retour au comptoir pour un petit pousse… dans la bonne humeur générale.

Dehors, il s’est remis à pleuvoir, il est temps pour nous de rentrer, encore une bonne journée passée ensemble, la journée des amis.

Gilles

Retour haut de page

Forum des associations  - 08/10/2011 à Salies-de-Béarn

Damien Collard, Nathalie Perdrix, Seb'S (votre dévoué!), la tente Cap-Sud, des piquets, de la rubalise, des motos, des bottes de paille ensachées, des enfants, ... on prend les mêmes, et on recommence! Direction l'espace Mosquéros à Salies-de-Béarn, le lieu incontournable des exposants et autres amateurs de sports ou loisirs.

 

Le tonique chargé des sports et des associations auprès de la Mairie, Gilles Lauga, s'active a répartir au mieux l'espace pour les acteurs de ce second "Forum des associations" de la ville. Une place de choix à l'extérieur est réservée à notre moto club. La pelouse fraîchement tondue attend les tétines de nos motards en herbe. Pour l'occasion, Damien Collard a délocalisé l'école moto "Génération 2 roues" et l'équipe Cap-Sud est là pour la propagande des activités du club : organisation de manifestations sportives (endurance d'Orthez et SMF), organisation de raids trail et enduro (Raid amigos, transpania, trail tour, maroc, ...), participation à des compétitions (ligue enduro, GS trophy, classiques, montée impossible, ...), investissement pour l'environnement (journée des chemins, natura 2000, ...), éducation à la pratique raisonnée de la moto (circuit éducatif, ...), ... tant de pratiques et de sujets autour de la moto qui nous tiennent à coeur et dont seuls les passionnés que nous sommes peuvent en parler.

Oui mais voilà, comme dans toutes les assos présentes, c'est là que le bas blesse. Nous sommes trop peu du club pour porter la bonne parole! Ceux qui sont restés devant leur téléviseur auront certainement eu raison d'encourager le XV tricolore pour les aider à passer ce cap des quarts de finale de la coupe du monde. Même nos amis du stand de l'ASS l'avaient déserté le temps des 80 minutes!

 

 

C'est donc en douceur, comme le temps, que la matinée s'est déroulée. Les enfants prévus sur les cours du samedi sont venus et se sont régalés à effectuer des tours sur ce nouveau tracé éphémère. Notre Prez' nous a honoré de sa visite et surtout de sa confiance en laissant sa BMW F800GS en exposition sur le stand Cap-Sud. Confiance car il a osé laisser les clés de sa machine et pour ceux qui me connaissent... (évitons-lui de tout savoir à la lecture du présent!).

 

A l'intérieur, une quarantaine de stands permettaient de découvrir des pas de danse, la façon de sculpter une pierre, comment trier ses déchets, avec qui échanger des fleurs, la meilleure façon de tenir une raquette de tennis de table, et j'en passe. Chacun des badauds pouvait y trouver un intérêt. Seulement ils étaient rares en ce matin d'automne!

 

 

Le midi, les ventres affamés ont pu se rassasier grâce à un plateau repas élaboré par le traiteur des "fontaines fleuries" de Salies.

L'après-midi, le doux son des moteurs a relancé l'activité. Dés 13H30, les acharnés sont arrivés de bonne heure pour les cours de moto. Un nouveau groupe s'est constitué. Avec notre brevet d'état Damien, nous leur avons dispensé quelques enseignements de pilotage. Les temps chrono ont chutés ainsi que les pilotes chevronnés qui viennent aux sessions deux fois par mois.

 

Les élus et les personnalités locales ne s'y sont pas trompés en venant les regarder évoluer allègrement. Tout ça en constatant la faible détérioration du terrain malgré l'humidité persistante. Oui ces enfants ont besoin d'un site dédié à leur pratique, Oui il faut le prévoir grand, Oui nous savons que vous nous avez compris!

Les tours se sont enchaînés, les enfants se sont défoulés et nous avons passé une superbe journée. Malheureusement, le taux de fréquentation du forum n'aura pas décollé mais le moral et la bonne humeur de l'organisateur ne sont pas entachés. Quelle que soit la formule, le moto club Cap-Sud aura à coeur de participer à la vie locale et de transmettre sa passion pour la moto. Alors, à l'année prochaine!

Seb's

Retour haut de page

Journée des sports Salisiens  - 30/09/2011 à Salies-de-Béarn

 

Playstation, Xbox, DS, Wii, GameBoy, ... autant de consoles de jeux que les jeunes peuvent oublier! A Salies-de-Béarn on bouge son corps!

Ce vendredi 30 octobre 2011 la municipalité de Salies sous la houlette de Gilles LAUGA, chargé des sports, a organisé pour une nouvelle fois la "journée des sports". Sur le site de Mosquéros l'ensemble des associations sportives locales étaient conviées à faire découvrir et partager leur activité aux élèves des écoles de la commune.

 

Pas moins de 16 clubs se sont retrouvés pour animer la journée. Pétanque, foot, escrime, tennis de table, rugby, vélo, tennis, yoga, basket, pelote, handisport, danse, tir à l'arc, .... et moto.

Le Cap-Sud moto club était logiquement présent au rendez-vous. Après un Salies Moto Festival 2011 puissance-10 les enfants n'avaient qu'un mot à la bouche : moto !

Avec un spot télé vantant les atouts de la commune et du sport motocycliste, le Président du club Gérard BRONDY a su communiquer sur l'événement et la place de la moto dans le canton. Aujourd'hui tout le monde sait qu'à Salies il y a un moto-club. Les enfants ont bien retenu l'une des premières leçons de l'année et ils nous l'ont prouvé par leur excitation et leur intérêt pour notre stand.

Motos exposées, sourire accueillant, tracé varié, discours d'accueil rodé, de quoi attirer les plus sceptiques et les faire adhérer.

"Bonjour et bienvenue sur le stand de notre association ; le moto-club Cap-Sud.

Vous êtes tous venus pour rouler et essayer les motos, je le lis dans vos yeux.

La pratique de notre sport requiert une notion d'équilibre et nous allons dés à présent évaluer vos compétences dans ce domaine par le biais du ... vélo!"

- Ooooohhhh!!!!!!

 

Le tour du tracé à pieds et la découverte des obstacles (tout-terrain) qui le composent effaçaient bien vite la déception.

Quelques conseils sur la sécurité, des informations sur la pratique de la moto par rapport à l'environnement et voilà nos culottes courtes en selle pour des épreuves de maniabilité et d'adresse. Slalom, équilibre sur une poutre, lâché de guidon, traversée de pont, ... un panel d'ateliers divers et variés qui leur aura fait prendre conscience à allure réduite que le sport motorisé est une véritable épreuve physique.

L'entracte du midi a permis à Damien COLLARD, breveté d'état, de présenter à toutes les personnes présentes les progrès réalisés par ses stagiaires au guidon d'une moto. Ainsi Nicolas BAILLON, Antoine FORCENS et Juliette CONVERT ont effectué le parcours avec les motos de l'école "Génération 2 roues" sous les yeux hagards de leurs copains.

Une belle journée ensoleillée qui nous aura permis de faire évoluer 160 enfants grâce à l'investissement des membres Cap-Sud (Nathalie PERDRIX, Sophie PEDERENCINO, Damien COLLARD et votre dévoué).

Pour les personnes n'ayant pu participer à ce rassemblement, nous vous donnons rendez-vous le samedi 08 octobre 2001 au même endroit pour le "Forum des associations".

Seb'S

Retour haut de page